Histoire de l'Europe
de Jean Carpentier, François Lebrun

critiqué par Veneziano, le 29 août 2017
(Paris - 40 ans)


La note:  étoiles
Traits communs et divergences d'un petit continent
L'Europe, depuis Rome, a tangué entre tentatives d'unité et inévitables dissensions. Les quêtes d'unités ont été romaine, carolingienne, chrétienne, avec des initiatives de Louis XIV, Napoléon, Hitler, avec des élans communs de révolution industrielle, de philosophie des Lumières, de montée des nationalismes, qui a attisé fatalement les divisions, avant que la guerre froide n'ait entériné une scission géopolitique en deux.
Ces grandes lignes sont ici retracées de la Préhistoire à la fin des années 1970 environ, de manière claire. Son caractère limpide me paraît d'autant plus nécessaire qu'il met en lumière ce qui unit le continent dans son histoire. Il s'avère donc particulièrement nécessaire, bien que j'aurais préféré que le propos fût prolongé au moins jusqu'à la chute du mur de Berlin.