La Dague et la fortune - tome 1 : La voie du dragon
de Daniel Hanover

critiqué par Goupilpm, le 29 août 2017
(La Baronnie - 60 ans)


La note:  étoiles
Un bestiaire original.
Après son cycle des Cités de Lumière, voici le retour de Daniel Abraham à la fantasy épique avec un cycle prévu en cinq volumes : La Dague et la Fortune.
Daniel Hanover est l'un des pseudonymes de l'auteur Daniel Abraham, connu aux États-Unis pour son œuvre foisonnante comme novelliste et romancier de Science-Fiction et Fantasy.
Le premier opus La Voie du Dragon s'avère classique aussi bien dans son fond que dans sa forme. Un roman introductif qui sert avant tout à mettre en place les diverses pièces de son nouvel échiquier. En effet, l'auteur prend son temps pour mettre en place son univers et ses divers protagonistes. Le lecteur suit le destin parfois croisé des quatre principaux protagonistes principaux à la psychologie travaillée et éloignés des stéréotypes du genre. Des personnages qui ne sont jamais ni tout blancs, ni tout noirs. À chaque chapitre, nous suivons l’un de ses personnages et nous aurons plaisir à connaître leurs différents points de vue sur les événements.

L'auteur nous invite à suivre ses différents protagonistes dans un monde qui a survécu à la chute du règne des dragons. Un univers assez classique qui se révèle complexe avec ses multiples races et espèces où toutefois prédominent les races humanoïdes. Un monde qui pourrait aussi bien être notre bonne vieille terre au moyen-âge tant les paysages décrits comme la flore et la faune n'y diffèrent en rien.


En effet, avec ses treize races humanoïdes, l'auteur nous dresse un panel de races aux traits physiques fort différentes les unes des autres. Un choix qui apporte un réel plus à l’atmosphère du livre et nous permet de nous passer des races plus classiques que l’on croise habituellement en Fantasy, telles que les elfes, les nains et autres. Une telle diversité de races n'est pas sans générer de l'animosité, voire de la haine : chaque peuple possédant ses origines propres et ses coutumes. Un monde dense, qui charrie son lot de racisme, de mépris, de sentiments exacerbés de supériorité.
L'univers classique de l'auteur offre quelques idées originales comme ce mythe de la déesse basé sur la vérité ou encore ces routes du dragon inusables même devant l’érosion du temps qui change les reliefs autour. Un univers qui aurait mérité des descriptions plus approfondies, mais qui mérite toutefois d'être découvert.


A son univers classique l'auteur nous adjoint une intrigue également des plus classique mais qui n'empêche pas une histoire solide sur malheureusement écrite sur un rythme plutôt lent. Une intrigue épique qui n'est pas sans rappeler le Trône de Fer à laquelle l'auteur n'hésite pas à ajouter quelques idées, idées qui ne sont pas novatrices en la manière puisque l'on les retrouve dans des romans précédents. Une intrigue, qui au départ a plutôt du mal à démarrer mais qui au fil des pages fonctionne d'une manière satisfaisante. Le rythme est plutôt lent, loin des romans guerriers au rythme frénétique, l'auteur prenant son temps pour poser son univers et ses personnages. Un roman qui du début à la fin se révèle sans surprises, l'intrigue principale s'avérant linéaire malgré les efforts de l'auteur pour donner quelques effets à son récit .

Malgré un rythme plutôt lent l'auteur arrive, par un style entraînant, efficace et simple, à happer le lecteur. Si l'auteur construit efficacement son histoire, il a toutefois plus de mal avec les scènes sentimentales qui paraissent un peu vides. Les personnages se révèlent denses, complexes, bien construits mais certains ont du mal à accrocher le lecteur, certainement du fait que leur passé ne soit pas évoqué .


Bref, une population riche, au métissage varié et riche en couleurs, peu d'action en soi, mais beaucoup d'événements jalonnant l'histoire qui permettent au lecteur d'avoir des repères et de se ménager des pauses entre deux. On sent que quelque chose se trame, qu'il va y avoir des conséquences de tout ce qui s'est passé dans ce premier tome. Un premier tome classique mais qui possède certaines idées qui donnent envie de lire la suite.