Rouge, Histoire d'une couleur
de Michel Pastoureau

critiqué par Veneziano, le 19 août 2017
(Paris - 40 ans)


La note:  étoiles
Une couleur adorée, puis honnie et contestée
Cet universitaire s'est fait connaître du grand public pour ses ouvrages sur les couleurs, qui constituent son thème de recherche et d'enseignement. Après des ouvrages généraux, puis le début d'une série de thématiques spéciales sur le noir, le bleu et le vert, il s'attaque au rouge. Plutôt que de se contenter d'un format classique ou de poche, il se dirige vers celui d'un beau livre, du format de ceux réservés pour ceux consacrés à l'art. Aussi le sujet n'est-il pas anodin, tant cette couleur et les teintes qui en sont tirées sont connotées fortement, comme de manière fort variable au fil de l'histoire.
Sous l'Antiquité, elle a été la couleur première, celle qui a été le plus travaillée en peinture et teinture, celle qui tenait le mieux, celle qu'il fallait porter ou arborer pour être remarqué. Au Moyen-Age, elle a été la couleur préférée, car le rouge était le synonyme de pouvoir. Mais, au Bas Moyen-Age, il a commencé à être concurrencé par le bleu.
Aux Temps modernes, de la Renaissance au début du XVIIIème siècle, cette couleur a donc été contestée, car elle a été considérée comme ostentatoire et apparentée au maléfique, au diabolique, aux flemmes de l'enfer. Le rouge a été supplanté par le bleu, au sein des faveurs populaires, le Pape étant passé du rouge au blanc pour se vêtir.
A l'époque contemporaine, à partir du XVIIIème, cette couleur a été davantage appréciée, sans de nouveau supplanter le bleu en Occident, mais elle est restée contestée, du fait d'une connotation sulfureuse. Le rouge reste attaché aux passions, le rose apparaissant comme son dérivé policé et rêveur, comme aux révoltes et à la colère.

Le destin tourmenté du rouge est justifié par sa représentation de couleur forte.

Ce beau livre en apprend beaucoup sur la perception des couleurs à travers les âges, avec des illustrations dignes d'un catalogue de musée. Il complète fort bien les ouvrages généraux déjà écrits par l'auteur. Il m'apparaît aussi plaisant à regarder qu'utile à lire.
L'auteur annonce qu'il devrait s'attaquer au jaune, dans son prochain ouvrage.