Arsenal et vieux dentiers
de Ricardo Salvador

critiqué par Cecezi, le 13 août 2017
(Bourg-en-Bresse - 37 ans)


La note:  étoiles
Plus classique...
Nous voici avec Hortense et sa voisine, deux vigoureuses septuagénaires qui se trouvent mêlées à une sombre histoire de pots de vin dans un casino réputé... Difficile de passer inaperçues quand on a empoché le magot du patron (ici, un million d'euros et un flingue en parfait état)...
Un roman à la structure policière qui reste bien plus "classique" que La Zygène de la Filipendule du même auteur, et qui était vraiment dépoussiérant.
L'histoire fonctionne bien, et l'on a plaisir à retrouver l'écriture efficace de l'auteur et les situation cocasses qui s'enchaînent. Après, il faut dire qu'en ce moment, les mamies décalées et les polars humoristiques sont assez à la mode, et d'ailleurs pas si faciles que ça à réussir...