La nature exposée de Erri De Luca

La nature exposée de Erri De Luca
(La natura esposta)

Catégorie(s) : Littérature => Européenne non-francophone

Critiqué par Pascale Ew., le 5 août 2017 (Inscrite le 8 septembre 2006, 51 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (19 296ème position).
Visites : 1 065 

L'art au service des émotions

Un sculpteur qui fait passer des migrants par la montagne gratuitement fuit son village italien depuis que la presse s'est emparée de son histoire et ne le laisse plus en paix. Il part dans un port de mer et y accepte de restaurer la nudité d'un Christ en croix du début du XXème siècle, en marbre dont on a voilé la "nature" après le concile de Trente. ("Tu dois savoir que dans les crucifixions le condamné était hissé nu. Il fut un temps où l'on admettait cette représentation du supplice.") Le sculpteur y met toute son âme. Ce Christ suscite sa compassion. Il va même jusqu'à se faire circoncire, alors qu'il se dit non-croyant.
Alors qu'il regrette toujours une femme qui l'a quitté, il en rencontre une autre avec qui il a une aventure et qui lui demande de lui faire passer la montagne...
J'ai beaucoup aimé l'implication de ce sculpteur dans son art, la manière dont il fait vivre son sujet, la relation qu'il entretient avec lui jusque dans les plus infimes détails. Le lecteur s'attache au personnage qui vit sa vie sans grand discours, mais selon ses principes et sa conscience. Le style est très dense et très bien traduit.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • La nature exposée [Texte imprimé], roman Erri De Luca traduit de l'italien par Danièle Valin
    de De Luca, Erri Valin, Danièle (Traducteur)
    Gallimard / Du monde entier (Paris)
    ISBN : 9782072697913 ; EUR 16,50 ; 02/03/2017 ; 176 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Une restauration pleine de surprises

8 étoiles

Critique de Veneziano (Paris, Inscrit le 4 mai 2005, 41 ans) - 16 mars 2019

Un sculpteur est contraint de fuir son village de montage où il faisait passer des migrants gratuitement, du fait de la publicité médiatique qui lui a été donné. Il se dirige vers la mer, où il est invité par une paroisse à restaurer une statue du Christ en croix. Il l'étudie minutieusement, pour comprendre précisément l'anatomie, notamment la tension musculaire forcée par la crucifixion ; or, à cela s'ajoute une protubérance sous le pagne qu'il vaut mieux dissimuler. Par, il vit dans le souvenir d'une femme qui l'a quitté.

Cette quasi-nouvelle, ou ce roman court, interroge sur la place du corps du messie dans une religion, de sa possible représentation, de la symbolique cultuelle. L'interrogation est traitée d'un ton sec, analytique, à l'instar de la manière dont est étudiée l'oeuvre à rénover. Cela n'empêche pas d'exprimer des interrogations philosophiques, métaphysiques, ainsi que des émotions, assez nombreuses, qu'il est besoin de mettre au clair. L'aspect synthétique de la rédaction en rend l'effet plus dense, d'autant plus que le sujet reste assez déconcertant. Désorienté, j'ai fini par bien aimer ce livre.

Forums: La nature exposée

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La nature exposée".