Sa mère de Saphia Azzeddine

Sa mère de Saphia Azzeddine

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Killing79, le 4 août 2017 (Chamalieres, Inscrit le 28 octobre 2010, 38 ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (31 223ème position).
Visites : 564 

Recherche d'identité en milieu défavorisé

Présentation de l'éditeur
Marie-Adélaïde, née sous X, a la rage au ventre ; elle a un destin, mais ne sait pas encore lequel. Pas celui de caissière à La Miche Dorée. Pas non plus celui de ses rares copines, certaines connues en prison, d’autres camarades de galère et d’errance. Serait-ce celui de nounou des enfants impeccables de la Sublime ? Ou celui de retrouver sa mère coûte que coûte ? Son destin, elle va le chercher avec les moyens dont elle dispose : le culot, la parole qui frappe, l’humour cinglant, l’insoumission à son milieu, la révolte contre toutes les conventions. C’est une héroïne de notre temps.


Mon avis: Il y a des auteurs qui nous font rêver avec des personnages extraordinaires aux destins hors normes ou avec des aventures fabuleuses jalonnées de rebondissements. Et puis, il y en a d’autres qui préfèrent s’intéresser aux petites gens à la destinée beaucoup moins glorieuse. Saphia Azzeddine fait partie de cette deuxième catégorie: les héros du quotidien.

Dans ce nouveau roman, elle nous entraîne sur les traces de Marie Adélaïde, une jeune fille au passé dramatique. Elle fait des boulots qu’elle trouve, elle habite où elle peut, elle côtoie des personnes de seconde zone… elle a une vie modeste, tout simplement. En parlant à la première personne, l’auteur arrive parfaitement à nous faire entrer dans ce petit monde. Elle utilise le langage de cette population pour mieux appréhender leur condition. Par les yeux de sa narratrice, elle contemple les gens de ces quartiers et leurs réactions face au système. Cela lui permet de critiquer la bêtise de certains, la colère d’autres et de faire une analyse sommaire de la situation de ces moins bien lotis. Elle traite aussi de la recherche d’identité et du besoin de reconnaissance, deux quêtes assez difficiles à mener à bien dans ces milieux défavorisés.

La plume de Saphia Azzeddine est souvent acerbe. Elle n’hésite pas à aller droit au but et n’épargne personne, quitte à choquer. Grâce à une certaine ironie et à l’humour, elle jette un œil plutôt acéré sur le système social déséquilibré mais aussi sur les personnes victimes de ce système. Cette impartialité offre au lecteur une vision d’ensemble qui ne donne pas de solution mais a au moins le mérite de lever le voile sur les choses.
J’ai beaucoup aimé le regard porté sur cette population et sur la recherche de ses origines. Je regrette seulement que certaines réflexions intéressantes ne soient pas plus développées et que le dénouement soit si quelconque. Ma première expérience avec cette auteure n’en reste pas moins une belle découverte, en pleine immersion. A suivre…

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

"Sa mère" de Saphia Azzeddine : le grand bluff

8 étoiles

Critique de Lettres it be (, Inscrit le 7 mai 2017, 23 ans) - 28 septembre 2017

Un passage sur le plateau d’On n’est pas couché, une saillie sans fond (comme à l’accoutumée ?) de Yann Moix à son encontre, une auteure visiblement touchée par des propos fallacieux à l’encontre de son nouveau bébé littéraire … La découverte de Saphia Azzeddine ne s’est pas faite sous les meilleurs auspices. Autant de raisons de découvrir son dernier ouvrage Sa mère paru chez Stock dans le cadre de cette rentrée littéraire 2017. Lettres it be vous en dit plus !


# La bande-annonce

Marie-Adélaïde, née sous X, a la rage au ventre ; elle a un destin, mais ne sait pas encore lequel. Pas celui de caissière à La Miche Dorée. Pas non plus celui de ses rares copines, certaines connues en prison, d’autres camarades de galère et d’errance. Serait-ce celui de nounou des enfants impeccables de la Sublime ? Ou celui de retrouver sa mère coûte que coûte ? Son destin, elle va le chercher avec les moyens dont elle dispose : le culot, la parole qui frappe, l’humour cinglant, l’insoumission à son milieu, la révolte contre toutes les conventions. C’est une héroïne de notre temps.


# L’avis de Lettres it be

D’abord rédactrice en 2002 pour un magazine suisse, Saphia Azzeddine se tourne vers le roman en 2008 avec Confidences à Allah puis Mon père est femme de ménage en 2009. Le grand écran que Saphia Azzeddine habitera en tant qu’actrice le temps du film L’Italien d’Olivier Baroux en 2010 puis en tant que scénariste et réalisatrice en 2011 avec l’adaptation de son propre ouvrage, Mon père est femme de ménage. C’est donc armée de ses différentes expériences que Saphia Azzeddine signe son dernier roman, Sa mère chez Stock.

Marie-Adélaïde est le personnage au cœur de ce roman. Un personnage torturé, brut, à qui la vie n’a jamais accordé grand-chose. Les pages se succèdent en s’habillant des différentes péripéties de celle née sous X, ayant fait un passage en prison et désormais nounou dans une « belle » famille. Le roman se laisse lire très agréablement, certains passages en rappelant d’autres (la garde des enfants qui fait penser à la Chanson douce de Leïla Slimani, ou encore ce passage en prison qui a tout d’une scène de la série Orange is the new Black). Cependant, la grande force de ce roman n’est pas ici …

Forums: Sa mère

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Sa mère".