Le châtiment de Clara
de Sergine Desjardins

critiqué par Alapage, le 2 août 2017
( - 44 ans)


La note:  étoiles
Un roman bouleversant!
Un roman historique bouleversant et troublant. Une auteure à la plume juste, concise et surtout empreinte d'humanité. Le châtiment de Clara ne vous laissera pas insensible face au sort de ces femmes d'hier.

Nous nous retrouvons à Paris au XVIIe siècle sous le règne de Louis XIV. Clara, notre protagoniste, est mariée à Nicholas, cet éminent médecin itinérant qui était très apprécié. Ensemble, ils ont eu la chance d'avoir un gentil petit garçon, Cédric.

Une fois l'an, Cédric allait passer quelques jours à l'auberge des grands-parents de Clara. C'est sur le chemin du retour que Clara fera la rencontre de Poissard. Étant une femme choyée et respectée, elle était loin de se douter que celui-ci profiterait de l'absence de son mari pour la violer... "en toute amitié" s'entête-t-il à lui dire! Elle se réveille le lendemain avec des pertes de mémoire et il ne lui reste que quelques images du viol. Au point où elle ne sait plus si elle a réussi à tuer Poissard : "Je creuse et creuse encore ma mémoire, mais je n'arrive pas à me souvenir des événements au-delà du moment où je fixais le chandelier avec l'intention de l'assommer."

Dès le retour de Nathaniel, Clara n'a d'autre choix que d'avouer à son mari ce que lui a fait subir Poissard. Jusque-là son mari avait toujours été un homme doux et passionné, mais celui-ci ne comprend pas sa femme et il se met à douter d'elle. Il la soupçonne de lui avoir été infidèle. Et comble de malheur, elle se retrouve enceinte, ne sachant pas si l'enfant fut conçu par son mari avant le viol ou par Poissard. Son mari décide donc de porter plainte : "Lorsque la femme est mariée et si la plainte est retenue, on parle non seulement d'outrage fait au mari, mais aussi d'adultère commis par force."

Au lieu d'être considérée comme étant une victime, Clara se retrouve dans le rôle de l'accusée! L'interrogatoire que Clara subira face au juge Lariver est tout simplement horrible, révoltant et déstabilisant. Celui-ci semble avoir déjà posé son jugement avant même d'en avoir les détails : "Il est de ceux qui croient pouvoir deviner ce que les accusés, les plaignants et les témoins pensent vraiment. C'est bien là le danger. Il prend ses interprétations pour des faits." Heureusement que Clara aura le soutien d'Alexis, le greffier qui accompagne le juge, tout au long de ces horribles étapes, et ce, même lorsqu'elle sera condamnée à trois ans de prison.

Par ce récit, Sergine Desjardins nous démontre l'horrible cauchemar que vivaient les femmes de cette époque. À plusieurs moments au cours de ma lecture, j'ai dû déposer mon livre et prendre une pause. L'auteure réussit à nous faire vivre toute une gamme d'émotions. Elle nous bouleverse, nous touche, allant même jusqu'à nous faire sentir comme partie prenante au calvaire de Clara. Le choix des mots pour décrire la psychologie de notre protagoniste est juste et d'une grande sensibilité.

Il n'y a que très peu de livres qui resteront gravés dans ma mémoire au fil des ans, mais celui-ci en fera partie. Je suis encore bouleversée et choquée par le vécu de ces femmes. Sans vouloir entrer dans un débat féministe, il est vrai que la vie des femmes a évolué depuis cette époque, mais il reste encore beaucoup de chemin à parcourir. Le châtiment de Clara est sans contredit un véritable coup de cœur.