Un Port au Sud de Georges Foveau

Un Port au Sud de Georges Foveau

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers , Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par Goupilpm, le 14 août 2017 (La Baronnie, Inscrit le 23 juin 2017, 60 ans)
La note : 6 étoiles
Visites : 176 

Rythme lent.

Le récit débute sur une rencontre dans les souterrains du palais impérial entre le premier ministre du Nouvel Empereur et un vieillard, qui semble faire partie d'une organisation secrète. Le vieillard demande au premier ministre son aide arguant d'une menace venue du chaos, mais aussi l'informe que des gredins ont enlevé Kc'hull, une relique sacrée.

Puis la deuxième scène nous ramène dans la Marche du nord où l'on retrouve Lounx Noir a qui un jeune chasseur apprends qu'un scélérat a dérobé le Bâton-Rapace

Soze qui depuis sa mission dans la Marche du Nord, cinq ans auparavant, a progressé dans la hiérarchie justicière se voit confié par le premier ministre une mission qui cette fois va le conduite dans le sud de l'empire. Le ministre le charge de faire la lumière sur un vague de criminalité consistant à dérober des œuvres d'art.

Ces trois faits semblent être liés, comme le prouve la suite du récit, qui alterne dans son premiers tiers entre la vie de Soze dans la capitale avec la forêt des Louxons. Puis les deux groupes vont se retrouver à travailler de concert pour retrouver les objets voler.

Contrairement au tome précédent et même si l'auteur porte encore ses efforts sur le côté sociologique des habitants de sur les messages qu'il veut faire passer, le côté thriller est plus développé et l'on assiste à une véritable enquête. Une enquête qui manque encore un peu de développement.

Avec l'évocation de sorcellerie, de démon baroque, d'un culte régional subversif proposant l'union du bien et du mal, on aurait pu s'attendre à une touche de fantasy plus importante , ce n'est pas le cas car l'auteur délaisse complètement ces orientations.


Contrairement au tome précédent l'auteur prend dans ce deuxième opus le temps de nous développer son univers, on y découvre une petite description de la Cité Impériale. Mais l'auteur retombe rapidement dans ses travers car malgré que le voyage de Soze dure trois mois sa description ne prend que quelques lignes. Seule l'arrivée de deux groupes dans le port de Pahar-Rémaé donne lieu à une description plus conséquente. L'on y découvre un port qui n'est pas sans rappeler Venise pour la configuration de ses canaux, la Camargue pour sa faune et un Marseille pour son activité et la gouaille de ses autochtones. L'auteur nous présente également une nouvelle ethnie, les Raknars dont la description autant physique que leur mode de vie n'est pas sans rappeler les Vikings. On a également droit à une immersion dans la géopolitique locale.

Hormis l'Enquêteur, l'on retrouve l'un des personnages que l'on avait rencontré dans le tome précédent Moussu, l'un des déserteurs. Le personnage de l'enquêteur se veut moins imbue de sa personne et de ce fait l'on apprécie plus de le suivre. L'aide que lui a adjoint le Ministre, originaire du sud se révèle quand à lui trop caricatural. Dans l'ensemble les autres protagonistes ayant un rôle secondaire dans l'enquête sont un peu plus travaillés au niveau de la psychologie.

Malgré des introspections moins nombreuses le rythme du récit reste toujours lent, l'auteur ayant privilégier à l'action l'étude comportementale des personnes rencontrées. Ce qui est dommage car l'écriture est belle, travaillé et le style échappe à la lourdeur du tome précédent.

Au final l'on se retrouve avec un roman un demi-ton au-dessus du précédent ; mais où le côté fantasy n'est pas développé malgré une bonne amorce. Une fois de plus l'auteur n'obtient pas l'adhésion du lecteur.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Les chroniques de l'empire

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Un Port au Sud

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Un Port au Sud".