Palazzo Grassi Venezia de Collectif

Palazzo Grassi Venezia de Collectif

Catégorie(s) : Arts, loisir, vie pratique => Arts (peinture, sculpture, etc...) , Arts, loisir, vie pratique => Guides et dictionnaires

Critiqué par Veneziano, le 29 juillet 2017 (Paris, Inscrit le 4 mai 2005, 39 ans)
La note : 9 étoiles
Visites : 252 

L'histoire d'un palais dédié à l'art

Ce livre bilingue en français et italien retrace l'histoire du palais Grassi, à Venise, qui a toujours été dédié à des activités culturelles. Il fut d'abord la propriétés des frères Grassi, commerçants, qui y recevaient régulièrement et y collectionnaient. Au début du XXème siècle, la demeure devint la propriété du groupe Stucky, suisse, qui détenait déjà les moulins à grains de la Giudecca, à l'emplacement de l'actuel hôtel Hilton Stucky Molino. A partir de cette période, la dimension artistique s'accentua, la création artistique contemporaine y étant couronnée sous l'ère Fiat, sous la gestion des Agnelli, à la fin du XXème du siècle. Au début du XXème siècle, la mort de Gianni Agnelli et de son frère, le palais a été acquis par la fondation Pinault, qui s'est également installée à la Pointe de la douane, par l'entremise du Ministère français de la culture. Le Palais est resté et représente toujours un lieu incontournable de la présentation d'expositions d'art contemporain, de nature prestigieuse.
Cet ouvrage est court et agréable. Il retrace de manière synthétique l'histoire d'un lieu culturel important, qui a évolué au gré de la volonté de ses propriétaires successifs. Il est intéressant et instructif.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Palazzo Grassi Venezia
    de Collectif,
    Skira / Guides Skira
    ISBN : SANS000051279 ; 15/01/2007 ; Broché p. ; 79
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Palazzo Grassi Venezia

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Palazzo Grassi Venezia".