Rencontres clandestines
de Guillaume Sbalchiero

critiqué par Veneziano, le 14 juillet 2017
(Paris - 41 ans)


La note:  étoiles
La description d'une sensibilité
Ce livre décrit l'existence d'une artiste de manière pudique, sa prise de distance avec l'éclat, la notoriété et ses effets. Monica Bellucci accepte la démarche singulière de répondre au projet d'un inconnu qu'elle ne maîtrise pas totalement, afin de prouver qu'elle reste une femme ordinaire, qui tient à entretenir ses sentiments, ses liens familiaux, ses goûts, en somme son jardin personnel.
Il dégage de ce livre une sensibilité, mais fatalement quelque chose de très banal, à vouloir se faire passer pour ordinaire, malgré la description inévitable de certains pans de sa carrière d'actrice. Il en résulte quelque chose d'à la fois touchant et d'anodin, dont il risque de ne pas rester grand-chose. C'est plaisant, teinté d'une forme de philosophie et de sagesse, sans que cela ne dégage rien de profondément novateur et marquant.