Ainsi débute la chasse de David Patsouris

Ainsi débute la chasse de David Patsouris

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Killing79, le 14 juillet 2017 (Chamalieres, Inscrit le 28 octobre 2010, 38 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (32 175ème position).
Visites : 495 

Dans l'esprit d'un sociopathe

Encore une fois, je me lance dans un livre sans en connaître ni l’auteur ni l’histoire. Seule la maison d’édition Rouergue Noir laissait présager une nouveauté à découvrir.

Dès les premières lignes de ce court récit, on entre dans la tête du narrateur, Charly le dingue. Celui-ci nous prévient de suite : il n’est pas un homme respectable et fait plutôt dans le banditisme. Effectivement, il officie en tant qu’homme de main pour de puissants trafiquants. On va le suivre durant les six jours qui suivent un tragique accident. Sa vie déjà très compliquée va alors être bouleversée.

Grâce à des phrases courtes et percutantes, David Patsouris retranscrit avec précision l’état d’esprit perturbé de son personnage. On endure ses coups durs et on ressent toutes ses émotions. Mais sous ses airs de monologue de sociopathe déprimé, ce petit livre aborde plusieurs sujets intimes. Ces sujets vont permettre au narrateur de rester en contact avec la réalité et de ne pas perdre pied. Tout d’abord, il parle de rédemption. Charly ressasse constamment son passé trouble et se reproche ses actes passés. Tous ses remords influencent son comportement et ses réactions du moment sont guidées par son désir de repentance. Cette aventure s’attarde aussi sur le pouvoir de la famille. L’auteur nous montre que les liens familiaux peuvent déstabiliser n’importe quel individu, aussi asocial soit-il. La descendance, l’héritage sont des données qui peuvent remettre en cause bien des principes et donner d’autres alternatives aux décisions que l’on prend. Avec tout ça, les dérives de Charly pourraient être jugulées. Cependant lorsque le destin s’en mêle, tous les bonnes résolutions tombent à l’eau. Les vieux démons refont surface, pour essayer de contenir une situation devenue incontrôlable.

En conclusion, j’ai trouvé intéressante cette immersion dans les méandres d’un cerveau torturé et dérangé. David Patsouris est un auteur à découvrir. Il maîtrise son roman de bout en bout et j’ai hâte de voir ce qu’il sait faire sur un autre thème.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

États d'âme

7 étoiles

Critique de Elko (Niort, Inscrit le 23 mars 2010, 41 ans) - 25 avril 2018

Le premier roman de l’auteur, "cognac blues" m’avait laissé un sentiment mitigé : plus qu’un polar j’y avais trouvé un roman psychologique, suivant le parcours chaotique d’un tueur de la mafia locale. Et ce qui m’avait d’abord décontenancé m’avait au final bien plu.

Dans ce second opus Charly revient à Royan après s’être mis au vert dans les Antilles. Et pour être honnête, le fait d’avoir vécu plusieurs années là où l’action se passe m’a tout de suite embarqué dans l’histoire. Après les vignes et la mondialisation nous voilà plongé entre surf et magouilles politico-immobilières.
Charly est toujours aussi abîmé, toujours aussi perturbé. Il peine à trouver sa place, à assumer sa condition. S’il accepte d’être l’homme de main d’un escroc du cru, il ne veut plus tuer. Mais pourra t-il s’y tenir ? Alors que son boss le suspecte du détournement d’un pot-de-vin et que son alibi s’envole ? Alors que de nouveaux personnages inattendus entrent dans l’équation ?
Le lecteur devient parano et trouve une menace à chaque coin de page. Chaque rencontre éveille les soupçons, chaque mission devient suspecte. La tension monte. Et c’est le talent de David Patsouris d’installer une ambiance pesante. L’écriture est souvent nerveuse, brutale, cynique. Parfois délicate et intime. Parfois encore excessive voire indigeste.
Et comme son précédent livre c’est davantage un roman introspectif qu’un polar, c’est davantage un roman d’atmosphère que d’action.
J’ai cependant trouvé dommage que l’action ne tienne qu’en quelques jours rendant moins crédibles les enchaînement multiples, et pour certains indépendants, dans la vie de Charly.

Forums: Ainsi débute la chasse

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Ainsi débute la chasse".