Les joyaux du paradis
de Donna Leon

critiqué par Falgo, le 8 juillet 2017
(Lauris - 79 ans)


La note:  étoiles
Filandreux
Je n'avais jamais rien lu de cet auteur avant ce livre que j'ai pris à la bibliothèque en raison de sa réputation. Et je suis totalement déçu. Il s'agit d'une pseudo-enquête - sans le fameux commissaire Brunetti, menée par une musicologue sur l'héritage d'un musicien oublié, Steffani. Le roman se concentre plus sur les émois de la musicologue de retour à Venise, sa ville natale, que sur le contenu de l'héritage. Ses pas dans la ville, ses rencontres, dont l'avocat des héritiers, ses relations avec l'une de ses soeurs, etc. occupent largement le récit. Les aperçus musicologiques, qui pourraient être passionnants, relèvent plus de la documentation générale que de l'intérêt personnel de l'auteur. Le lecteur n'apprend rien sur Venise, ni d'aujourd'hui ni d'hier. J"ai l'impression que l'auteur a découvert le sujet par hasard et ne s'y est pas attaché.. De plus le style est d'une grande banalité, les fréquentes digressions ne présentant pas d'intérêt.