La vie, la mort, la vie: Louis Pasteur 1822-1895 de Erik Orsenna

La vie, la mort, la vie: Louis Pasteur 1822-1895 de Erik Orsenna

Catégorie(s) : Littérature => Francophone , Littérature => Biographies, chroniques et correspondances

Critiqué par Killeur.extreme, le 5 juillet 2017 (Genève, Inscrit le 17 février 2003, 38 ans)
La note : 6 étoiles
Visites : 1 384 

Pasteur vulgarisé

Il y a différentes biographies, une biographie de 600 pages sera plus détaillée qu'une biographie de 200 pages, tout dépend si vous voulez connaître "en surface" le "héros ou l'héroïne" et sa vie ou si vous voulez vraiment entrer dans les détails.

Cette biographie de Pasteur appartient à la deuxième catégorie et celui qui ne connait de Pasteur que le nom et le fait qu'il a, avec son équipe, découvert le moyen de soigner et d'éradiquer la rage, ce qui est mon cas, apprendra plus à le connaître. Par contre pour celui qui veut vraiment en savoir plus sur Pasteur et avoir plus de détails ferait mieux de choisir une autre biographie.

Je rapprocherais mon expérience de lecture de celle que j'ai eu en lisant le livre de Philippe Labro "On a tiré sur le président" où il raconte l'assassinat de Kennedy et les jours qui ont suivi avec ses yeux de témoin de l'époque ( il n'a pas assisté directement au drame, mais il était l'un des seuls journalistes français présents les jours qui ont suivi) et il rappelle la chronologie des évènements et revient sur les différentes théories, bref un livre qui, selon moi est plus destiné au néophyte comme une première étape pour en apprendre plus sur ce fait historique, qu'à celui qui a déjà une bonne connaissance de l'affaire et qui chercherait un ouvrage qui irait plus en profondeur.

Le livre se lit vite, il est bien écrit, bien documenté et il donne envie d'en savoir plus, MAIS je regrette que l'auteur ne se soit pas plus intéressé à l'entourage de Pasteur, sa famille et son équipe et ses concurrents et devanciers qui, pour moi, ne sont pas assez développés. C'est sûrement un choix de l'auteur qui correspond au format du livre qu'il avait en tête, mais par exemple quand la mort touche des membres de sa famille, on ne ressent pas la perte (enfin on la ressent car ça nous parle à nous individu qui avons perdu un proche, mais pas dans le sens qu'on s'est attaché au long de la lecture et on est triste quand elle meurt), Erik Orsenna étant quand même un romancier, et la manière dont il parlait du livre lors de la promotion laissait à penser qu'il avait traité la vie Pasteur en romancier et pas en biographe, j'ai un peu été déçu et ça m'a rappelé la lecture de livre de Kessel "les mains du miracle" où il raconte la vie du masseur Kersten qui tout en étant au service d'Himmler il profitait de sa position pour sauver le plus de juifs possibles en travaillant comme espion pour le gouvernement suédois, Kessel traitait cette histoire comme une biographie de Kersten, et sa famille est évoquée mais pas développée et c'est là que le romancier aurait pu remplacer le biographe en donnant de la chair à ces personnages et c'est le même reproche que j'adresse à Erik Orsenna.

Bilan : C'est bien entendu un livre à lire si vous voulez en apprendre plus sur Pasteur et ses découvertes et pour votre culture personnelle, dommage que l'entourage ne soit pas autant développé, mais le sujet de la biographie étant Pasteur et ses découvertes l'auteur a pris le parti de traiter le sujet à fond tout en étant lisible pour le plus grand nombre et c'est réussi.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • La vie, la mort, la vie [Texte imprimé], Louis Pasteur, 1822-1895 Erik Orsenna,...
    de Orsenna, Erik
    le Livre de poche / Le Livre de poche
    ISBN : 9782253069003 ; EUR 7,10 ; 05/04/2017 ; 224 p. ; Poche
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: La vie, la mort, la vie: Louis Pasteur 1822-1895

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La vie, la mort, la vie: Louis Pasteur 1822-1895".