Le voyage de retour et autres contes choisis
de Jorge Eduardo Benavides, Nicole Rochaix-Salmona

critiqué par Ellane92, le 30 juin 2017
(Boulogne-Billancourt - 41 ans)


La note:  étoiles
Histoires de là-bas
J'aime lire la littérature sud-américaine, j'aime également lire des nouvelles, aussi j'ai sauté sur l'occasion de découvrir "Le voyage de retour et autres contes choisis" du péruvien Jorge-Eduardo Benavides, publié cette année chez "Zinnia éditions".
Ce tout petit livre qui tient dans la main, même dans la poche, et se perd au fond du sac à main comporte une centaine de pages, réparties en 4 nouvelles, la première et la dernière de quelques pages, la seconde et la troisième plus longues.

Ce que j'apprécie en général dans une nouvelle, c'est la capacité d'un auteur à croquer en quelques lignes un personnage, un contexte, les prémices d'un évènement ; c'est également le talent dont il fait preuve pour amener le lecteur jusqu'à cette fameuse "chute" indispensable à ce genre de littérature. Les nouvelles de J.E. Benavides ne correspondent pas à ce schéma. On découvre généralement le personnage principal petit à petit, de même que les spécificités de la situation dans laquelle il se trouve ; de fait, savourer la chute de ces nouvelles nécessite un effort de la part du lecteur, qui doit reconstituer lui-même la trame de sa lecture pour en apprécier l'ironie et le mordant. Parce que Benavides ne fait pas tellement dans la dentelle, demandez à Morgana qui passe une nuit assez angoissante dans les rues de Lima ! Au travers des personnages qu'il met en scène, Benavides évoque des sujets comme l'immigration et l'émigration, la folie, la pauvreté, les conséquences des conflits politiques et de la présence militaire dans les rues, etc...
J'aurais aimé qu'il y ait plus d'explicite dans ces nouvelles, comprendre les enjeux et les trames principales dès le départ ; les nouvelles courtes sont trop courtes, et les plus longues le sont peut-être un peu trop (ou alors, on y trouve des longueurs). J'ai en revanche particulièrement apprécié la prose de l'auteur, la phrases courtes rythmant les plus longues, entremêlant action du moment et flashback. J'ai également apprécié les chutes parfois inattendues de ces petites histoires, un peu cruelles, assez cyniques, sans doute représentatives d'une certaine perception du contexte économique et social du Pérou. Enfin, je me suis jetée sur ce livre en m'attendant à un recueil de nouvelles. Mais c'était écrit dans le titre : "Autres contes choisis". Et ce sont bien des contes dont nous fait par Benavides : tout ne trouve pas une explication, tout n'est pas toujours logique, mais ces textes sont remplis d'images et de symboles (il n'y a qu'à lire "L'Ulysses de Joyce" pour s'en convaincre), et la morale de l'histoire, si elle n'est pas très optimiste, est bien présente !
C'est une jolie découverte !