Bull Mountain
de Brian Panowich

critiqué par Frunny, le 19 juin 2017
(PARIS - 52 ans)


La note:  étoiles
La dynastie Burroughs !
Brian Panowich est l'auteur de plusieurs nouvelles, dont deux ont été nominées pour le Spinetingler Award en 2013.
Il a grandi en Europe, jusqu'à ce que sa famille s'installe en Géorgie aux Etats-Unis, où il vit avec sa femme et ses quatre enfants.
Ancien musicien, il est actuellement pompier.
Son premier roman, Bull Mountain (Actes Sud, 2016), saga criminelle et familiale sur plusieurs générations, des années 1940 à aujourd'hui, a été plébiscité par la critique et salué par les plus grands noms du roman noir.

En Géorgie,la famille Burroughs règne sans partage sur l'alcool de contrebande, le cannabis, et des armes à feu. Cette famille de truands est crainte par les habitants du coin. Et le pire, c'est que chaque nouvelle génération de Burroughs semble être encore plus violente, féroce et malveillante que la précédente. Mais -comme dans chaque famille- existe un mouton noir incarné par Clayton Burroughs, le cadet du clan. Shérif du comté de McFalls, il tente plutôt de protéger les gens de la vallée de tout ce qui peut sortir des entrailles de Bull Mountain. Une mission dont il ­s'acquitte honorablement jusqu'à l'arrivée de l'agent fédéral Simon Holly, qui appartient au ­Bureau ATF. Ayant trouvé une façon de mettre rapidement fin au trafic sur la montagne, ce dernier réussira en effet à convaincre Clayton d'aller rendre une petite visite de courtoisie à son adorable frangin... sans toutefois lui expliquer ­pourquoi l'affaire Burroughs est aussi spéciale à ses yeux.

Un roman addictif à base de "flash back" et qui détaillent le parcours des membres de la famille Burroughs et l'histoire de Simon Holly.
Une violence omniprésente, sauvage, sans limite, mais qui fait écho aux terribles histoires de vies des personnages.
Un réel plaisir de lecture mais qui manque néanmoins de profondeur.