Le voyage des pères T5: Moshe
de David Ratte

critiqué par Septularisen, le 14 juin 2017
(Luxembourg - 50 ans)


La note:  étoiles
UN ALBUM POUR RIEN!
L’histoire de ce cinquième volume de la série « Le voyage des pères » reprend exactement là où le volume précédent l’avait laissée. Nous sommes toujours à Jérusalem, en l’an 33 de notre ère.

Jésus est mort, condamné à la crucifixion par le préfet de Judée, Ponce PILATE. Barabbas qui se cache chez sa femme, a échappé de justesse à la mort et est rongé par le remord. Toutes les nuits il fait des cauchemars en rêvant du visage de Jésus qui lui sourit. Moshe son frère s’est lui réfugié chez leur mère et vit exactement la même chose avec le visage d’Amos qu’il a assassiné pour sauver son frère.

Ce que Barabbas et Moshe ignorent c’est que les troupes d’occupation romaines les recherchent activement…

Alors que le tome IV de cette série est une catastrophe, je pensais avoir tout vu, et aussi - naïvement je dois dire -, que M. David RATTE ne pouvait pas faire pire ! Et bien si, il suffit de regarder ce Tome V ! C’est simple, dans ce volume il n’y a rien ! Du vide vous dis-je !
Un scénario aussi épais qu’une chips, une histoire sans queue ni tête et sans aucun sens, aucune action, aucun rapport avec l’histoire des volumes précédents, des personnages qui débarquent d’on ne sait où, des blagues (qui pourtant ont fait la renommée du dessinateur) aussi plates qu’une limande, des personnages secondaires qui n’apportent rien à l’histoire et se mettent à avoir plus d’importance que les principaux, qui eux ont disparu d’ailleurs… Stop n’en jetez plus, de toute façon il n’y a rien d’intéressant dans cet album. Rien ! Le grand "vide intersidéral"! J’ai même noté des «libertés» avec la chronologie et l’histoire de l'Empire Romain! Incroyable!

Je ne comprends pas comment M. Ratte, qui pourtant nous avait habitués à de bons scénarios, a pu tomber aussi bas et proposer du travail d’une qualité aussi mauvaise? Pourquoi vouloir continuer cette série de BD si de toutes façon on n'a plus rien à dire? Des raisons bassement matérielles peut-être? Je suis d’accord, il faut bien vivre et payer ses factures, mais gâcher son talent à ce point-là, c’est vraiment indigne de tout bon dessinateur qui se respecte!... Il est grand temps que cette série se termine (plus qu’un volume à paraître) et espérons que M. Ratte n’aura pas la mauvaise idée d’en lancer une nouvelle…

Il va sans dire que je ne recommande la lecture de cette BD à personne!...