Un chien en ville
de Jules Gassot

critiqué par Nathavh, le 14 juin 2017
( - 52 ans)


La note:  étoiles
Visions canines
Des nouvelles pour changer. Une démarche originale, comment nos amis à quatre pattes, les canidés nous perçoivent-ils ?

Jules Gassot a donné la parole à douze chiens dans douze capitales du monde. Yorkshire, labrador, lévrier, chow-chow en passant par le chien des rues, chacun nous conte à sa façon une tranche de vie de leur maître. L'occasion pour nous parler des habitudes alimentaires de l'homme, de ses joies, des ses solitudes ou de ses tristesses.

L'idée du chien permet à Jules Gassot d'avoir un regard critique sur l'homme et notre société aux quatre coins de la planète.

En route pour une balade glaciale à Copenhague, à Prague pour suivre le destin d'un chien d'aveugle, à New York en compagnie d'un promeneur de chien, pour une errance dans les rues de Sarajevo.

Une vision de l'évolution des technologies (internet à Londres) ou de notre addiction à celles-ci à Tokyo.

On y parle aussi de rupture à Berlin, de faussaire à Bruxelles, d'amour et de musique à Paris.

Un moment de lecture bien sympathique. Un grand merci à Dominique et aux éditions Payot-Rivages.

Une jolie phrase

Tous les convives ont un portable pour colonne vertébrale. Ils ne veulent pas vivre sur la Terre, mais naviguer sur le Web puisque Internet est la charpente sous laquelle ils abritent leurs démons. Avant, les regards de l'homme se tournaient vers les cieux, aujourd'hui, pour trouver des réponses, il pianote sur son clavier,