Les aventures de Buck Danny "Classic", Tome 4 : L'île du diable
de Frédéric Marniquet (Scénario), Frédéric Zumbiehl (Scénario), Jean-Michel Arroyo (Dessin)

critiqué par Vince92, le 10 juin 2017
(Zürich - 40 ans)


La note:  étoiles
Manque de rigueur
Dommage... voilà ce qu'on se dit en refermant le quatrième album de cette série "Classic". L'histoire qui s'achève avec ce tome vient conclure le récit entamé avec l'album précédent: Les Fantômes du Soleil Levant. Calqué presque entièrement sur le scénario des années 90s d'une histoire de Buck Danny (Le Feu du ciel), malheureusement, la version donnée par Zumbhiel n'arrive pas à la cheville de celui de Bergèse en son temps.

En cause, les nombreuses incohérences dans le découpage du scénario. Pêle-mêle: des prisonniers encerclés par les Japonais qui restent étrangement passifs alors qu'ils auraient largement le temps d'éliminer leurs adversaires, des personnages qui disparaissent et l'on apprend ensuite qu'ils sont morts, un avion qui voit le calibre de ses canons passer du 30 au 20 mm, etc. En d'autres termes, on est en présence d'un travail relativement bâclé, alors qu'il aurait fallu de peu pour avoir à lire une aventure plaisante, certes peu originale, mais agréable avec de beaux avions, des personnages historiques de la série (Mo Chou-Youn, Miss Lee) et un contexte exotique (l'Ile du Diable dans la mer de Bana et ses farouches guerriers Dayaks...)

Dommage donc, d'autant que le dessin d'Arroyo est plus que correct une nouvelle fois sur cet album.