La Belle vie
de Floc'h

critiqué par Shelton, le 25 mai 2017
(Chalon-sur-Saône - 61 ans)


La note:  étoiles
Un style que j'adore...
Floc’h est un dessinateur que je suis depuis longtemps car je suis tombé sous le charme de ses traits narratifs en 1977 quand j’ai découvert Le rendez-vous de Sevenoaks. Il s’agit bien de Jean-Claude Floch de son véritable nom et s’il faut préciser c’est que son frère Jean-Louis fait aussi de la bédé… Probablement un virus de famille !

Je ne vais pas reprendre toute la carrière de ce dessinateur qui a touché à l’affiche, la publicité, la bande dessinée, le livre illustré et le livre jeunesse… Ce serait trop long et surtout au bout de quelques titres j’aurais utilisé tous les superlatifs à ma disposition et je finirais par me répéter… Donc, oublions cette merveilleuse liste, n’insistons pas plus sur son graphisme directement inspiré de la ligne claire et venons-en directement à l’ouvrage que je voudrais vous présenter, La belle vie, un album jeunesse que j’ai découvert un peu par hasard dans une solderie… Oui, tous les chemins mènent au paradis !

Ce qui est magnifique dans cet ouvrage c’est la façon dont l’auteur joue avec la création… Au départ, la page est blanche, vide et l’auteur va la remplir en racontant une histoire… Il raconte à une petite fille, fait comme si elle lui répondait et change certains aspects de l’histoire en fonction de ses pseudo réponses… Format de manipulation, direz-vous ? Oui mais du coup l’enfant à l’impression de voir naitre l’histoire pour lui et c’est tout simplement magique…

On est définitivement dans une ligne claire, c’est-à-dire que chaque élément des dessins, sur chaque page, vient nous raconter des morceaux de l’histoire. Ce qui ne sert pas la narration a disparu, ce qui reste est essentiel au lecteur ou à celui qui écoute attentivement le lecteur…

C’est beau, c’est magique, c’est poétique, c’est adapté à chaque lecteur car cette histoire n’est pas réservée aux plus jeunes, chacun va y trouver de quoi alimenter son imaginaire… et ça fonctionne parfaitement ! Parfois, on se dit que tout cela est proche de la folie, mais en fait, c’est tout simplement une belle histoire comme j’aimais les écouter quand j’étais petit, comme j’aime les raconter aux petits aujourd’hui…

Allez, vivement ce soir que je puisse en raconter une à une petite princesse !