9 m2: Dans la vie pour éviter une agression, on change de trottoir. Pas en prison.
de Vanessa Cosnefroy

critiqué par Bernard2, le 22 mai 2017
(ARAMITS - 68 ans)


La note:  étoiles
Violence et vulgarité
Le livre, en fait écrit par Stéphane Delaunay, rapporte les propos d'une détenue. Et l'erreur a sans doute été de choisir une femme sans la moindre valeur morale, n'exprimant pas l'ombre d'un regret sur les causes de sa condamnation (d'ailleurs, après une première libération, elle se dépêche de récidiver). Ne supportant pas la moindre remarque, elle injurie grossièrement tant le personnel que les autres prisonnières (et l'auteur aurait dû filtrer les propos obscènes). Elle fait preuve d'une violence croissante, passe le plus clair de son temps en quartier disciplinaire. Mais rien n'y fait. Au contraire, elle rend responsable le système qui ne tolère pas ce comportement excessif.
Je pensais trouver une description sur l'état lamentable des prisons françaises, et j'ai trouvé la description des agissements d'une femme totalement asociale, pour laquelle je n'ai éprouvé aucune empathie, et des grossièretés tout au fil des pages. D'où ma déception.