Le Crime du corbeau de Mary London

Le Crime du corbeau de Mary London

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Shelton, le 18 mai 2017 (Chalon-sur-Saône, Inscrit le 15 février 2005, 61 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 266 

Ah, le chantage, les rumeurs, le crime... Hum, quelle saveur !!!

Et revoilà notre ami, enfin mon ami, Malcom Ivory dans une enquête qui va le toucher beaucoup car elle commence dans son club, ou presque, le sacro-saint et select Scriveners club !

Je ne vous présente plus en détail sir Malcom Ivory, supplétif, en quelques sortes, de Scotland Yard. Il intervient généralement en compagnie du superintendant Douglas Forbes, un ami de longue date. Comme dans tous les duos d’enquêteurs, il y a le héros, Ivory, le faire-valoir, Forbes. Enfin, quand l’institution policière fait appel à Ivory, il y a fort à parier que nous sommes dans une enquête délicate, que la victime est membre de la haute société britannique, que le suspect est un proche de la famille royale… bref, que tous les indicateurs sont au rouge !

Petite précision encore, pour ceux qui décidément n’auraient jamais croisé sur leur chemin ni dans leurs lectures les romans policiers de Mary London – pseudonyme de Frederick Tristan – je dois vous dire que sir Malcom Ivory a trois passions dans la vie : les orchidées, les livres et les whiskies. Trois belles passions au demeurant !

Alors ce fameux club Scriveners rassemble des passionnés du livre, des manuscrits et de l’écriture. On n’y fait pas grand-chose comme dans tous les clubs fréquentés par les Anglais mais on est fier d’appartenir à cette communauté… jusqu’au jour où un corbeau envoie des lettres qui mettent en cause les membres du club…

Au départ, il n’y a pas de crime et comme sir Malcom Ivory est membre du club, il propose aux autres membres d’enquêter pour faire cesser ce que chacun semble trouver très désagréable d’autant plus que l’on finit par en entendre des vertes et des pas mûres sur chacun des membres…

Très rapidement, il s’avère que l’auteur des lettres a accès à la machine à photocopier du club, donc il fait partie des membres les plus importants du club, ceux qui sont en possession de la clef du bureau… Comme vous savez que je suis à la recherche de la trame de ces romans policiers de Mary London, je dois vous dire que chaque roman permet toujours d’identifier assez rapidement un groupe de suspects très limité. Parfois parce que nous sommes dans un lieu fermé, parfois parce qu’il neige et qu’il n’y a aucune trace qui sorte du lieu du crime, enfin parce que les criminels potentiels, comme c’est le cas ici, sont les seuls à avoir accès au lieu du crime…

Enfin, crime c’est vite dit car il ne s’agit ici que de lettres qui pointent des défauts chez les Scriveners… Alors qui a bien pu se lancer dans cette grande dénonciation ? Un gynécologue qui abuserait de ses patientes ? Une femme pieuse et très respectable amoureuse d’un évêque ? Une magnifique femme délaissée par son mari ? Sir Malcom Ivory lui-même ? Son ami Douglas Forbes qui pourtant n’appartient pas à ce club est lui aussi visé par une lettre anonyme… L’affaire est d’autant délicate qu’il y a parmi ces membres éminents du club le marqueur des cygnes royaux ! Une distinction que je ne connaissais pas mais du coup cette affaire fait trembler Buckingham Palace !

L’enquête est bien construite, c’est passionnant et il va même finir par y avoir un crime… Heureusement, l’enquêteur est sur place ainsi que son ami Forbes et on imagine parfaitement bien que la réputation du club sera finalement sauvée… Oui, tout finira par rentrer dans l’ordre…

Ces romans se lisent toujours avec autant de plaisir et je vais aller jusqu’au bout de cette série de dix-neuf romans policiers tous inspirés de la grande littérature policière britannique…

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Le Crime du corbeau

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le Crime du corbeau".