FullMetal Alchemist Vol.15
de Hiromu Arakawa

critiqué par Fanou03, le 17 mai 2017
(* - 42 ans)


La note:  étoiles
Les Chroniques d'Ishbal
Edward Elric demande au Lieutenant Riza Hawkeye, la plus proche collaboratrice du colonel Roy Mustang, s’il est possible qu’elle lui raconte la terrible guerre d'Ishbal, qu’il n’a pas connu, étant trop jeune, mais à laquelle ont participé, peu ou prou, la plupart des militaires qu’il connaît.

Terrible parenthèse dans la narration échevelée de FullMetal Alchemist. Par l’intermédiaire du lieutenant Hawkeye, nous remontons dans le temps et vivons les épisodes finaux qui virent la résistance du peuple Ishbal, en rébellion contre le gouvernement central, écrasée par l'armée d'Amestrys à l'aide des Alchimistes d’état, au rang desquels Roy Mustang. Les combats de rue et les dilemmes moraux de certains militaires d'Amestrys, face à ce qu’il faut bien appeler un génocide, hante cet épisode quinze, particulièrement grave. L’album est très marquant: la guerre d'Ishbal planait comme une ombre sur les péripéties et le passé de la plupart des personnages depuis pratiquement le début de la série. La représenter, ou tout du moins représenter ses derniers moments, présentait un certain risque narratif pour Hiromu Arakawa. Même si le mélodrame pointe parfois le bout de son nez, elle s’en sort à nouveau avec les honneurs, éclairant en particulier la part d’ombre du sombre Roy Mustang.