Avec la mort en tenue de bataille
de José Alvarez

critiqué par Falgo, le 17 mai 2017
(Lauris - 77 ans)


La note:  étoiles
Ramassis de clichés
Le sujet du livre est bon: la chronique d'une femme espagnole au travers de la guerre civile entre ses problèmes personnels et les soubresauts liés à la situation générale. Malheureusement le traitement en est d'une insigne faiblesse. Tous les clichés des oppositions à Franco y sont présents: faits de guerre, tortures, exécutions sommaires, prisons insalubres, trahisons, coups fourrés, personnages insupportables et beaux héros, de l'autre bord évidemment. Rien de ce qui pourrait être dit sur cette tragédie n'est traité au fond, une vague de superficialité recouvre tout. Que l'on songe à Sender ou à Chacon (sans parler des autres) en lisant ce livre et celui-ci tombe des mains. Et le destin personnel de cette femme n'apporte aucune dimension romanesque au récit, tant les clichés, là aussi, s'accumulent. Désolé. Pour moi: rien à sauver.