Sangre T01: Sangre la survivante de Scotch Arleston (Scénario), Adrien Floch (Dessin), Claude Guth (Couleurs)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Sci-fi & fantastique

Critiqué par Hervé28, le 15 mai 2017 (Chartres, Inscrit(e) le 4 septembre 2011, 48 ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (20 347ème position).
Visites : 308 

Heureuse surprise

Cela faisait des années que je n'avais pas ouvert un album édité par "Soleil" et à fortiori, une bande dessinée d'héroïc-fantasy. Je pensais avoir dépassé l'âge pour ce genre.
Et bien, je dois dire que la lecture fut une bonne surprise.
Sans pour autant renouveler le genre, Arleston apporte un vent de fraicheur à ce genre avec Sangre, et ses difficultés d’élocutions et son pouvoir d'arrêter le temps . (ce pouvoir avait déjà été traité dans l'inégale série Phenomenum, en 2002).
Cette vengeance, qui s'étirera sur 8 volumes (cela fait peut-être beaucoup) est très bien construite, et évite tout l'humour un peu lourd que l'on pouvait trouver dans les habituels albums d'Arleston.
Une très bonne surprise donc, avec un dessin de Floch qui ne souffre d'aucun défaut.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Séduisant !!!

9 étoiles

Critique de Shelton (Chalon-sur-Saône, Inscrit le 15 février 2005, 61 ans) - 21 octobre 2017

Si vous êtes un lecteur – une lectrice aussi, bien sûr – de bandes dessinées, le seul nom de Christophe Arleston évoquera chez vous quelques séries à succès – mais ce n’est pas un défaut – comme Lanfeust de Troy, Troll de Troy, Ehko, Les naufragés d’Ythaq… Pour les plus anciens, il y aura même une petite place dans vos souvenirs pour Tandoori, Fakir du Bengale, un personnage que j’aimais beaucoup…

Mais ce n’est pas sous-estimer Christophe Arleston que de dire que son travail – oui, soyons clairs, écrire un scénario de bande dessinée, c’est bien, et définitivement, un travail – est essentiellement cantonné à la fantaisie, une fantaisie pleine d’humour, agréable et destinée au grand public… Ce dernier ne s’y est pas trompé puisqu’il a plébiscité grand nombre de ses albums !

Puis, Sangre est entrée dans mon salon et ma bibliothèque !

Alors, bien sûr, on peut voir – à condition d’aller très vite et d’oublier de lire le texte – dans cette bande dessinée qu’une énième série de fantaisie… Il y a bien un monde qui visuellement a le goût et la saveur de l’heroic fantasy… Mais comme l’illustre canada dry de ma jeunesse, ce n’est qu’une illusion…

Car, si le thème principal est bien une quête, une des plus fortes que l’on puisse imaginer, une quête absolue et terrible, il faut vite constater que nous sommes beaucoup plus dans une tragédie antique que dans un album de fantaisie… il faut dire que ce qui pousse Sangre aux limites de ses forces est tout simplement la vengeance. Elle ne sera libre et heureuse que si elle arrive à assouvir sa vengeance et si elle va au bout de cette dernière, alors il n’est pas certain qu’elle puisse trouver le bonheur… Le dilemme de la tragédie grecque est en place et Arleston construit cela avec un talent merveilleux…

Oui, page après page, le lecteur voyage dans un monde cruel, sanglant, noir, sans pitié… La vengeance est toujours terrible mais là, peut-être encore plus car Sangre est jeune et belle, douce et fine, intelligente et sensible…

Revenons encore plus sur Sangre. Elle est l’héroïne et comme dans ces univers elle faut qu’elle possède quelques particularités… Alors, Arleston lui offre un don ! Mais les bonnes fées en se penchant sur son berceau ne l’ont quand même pas trop gâtée… Elle peut juste arrêter le temps quelques instants ! C’est très rapide, c’est fugitif et elle en paye le prix lourd car tout de suite après elle perd la vue le temps de « recharger » ses batteries d’énergie… Ce n’est pas cela qui va la tirer de tous les ennuis auxquels elle s’expose à vouloir se venger de tous ceux qui ont…

Oui, je n’ai pas quand même envie de vous révéler ce qui se déroule dans les premières pages du premier album, quand Sangre était encore une jeune adolescente… Je vous en laisse la surprise… Par contre, par la suite, dans chaque album, il y aura une vengeance complète et j’avoue que la lecture du second volet de cette série fut jubilatoire pour moi… on finirait presque par croire qu’elle va craquer et qu’elle n’ira pas au bout de sa vengeance… mais son désir est si fort qu’elle y va nonobstant les obstacles… qui ne manquent pas !

Oui, j’ai adhéré à cette Sangre dès le départ, je pense que nous avons encore de belles heures de lecture devant nous et dès maintenant j’attends le troisième épisode avec impatience… Mais dans l’immédiat, je suis très heureux que mes étudiants puissent rencontrer Christophe Arleston durant le festival Quai des bulles…

Forums: Sangre T01: Sangre la survivante

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Sangre T01: Sangre la survivante".