L'effet télomère : Une approche révolutionnaire pour allonger sa vie et ralentir les effets du vieillissement
de Elizabeth Blackburn, Elissa Epel

critiqué par Colen8, le 13 mai 2017
( - 76 ans)


La note:  étoiles
La télomérase, enzyme de Jouvence jusqu’à un certain point
Parmi les nouveautés depuis les conseils d’Hippocrate en médecine sont la compréhension du fonctionnement du vivant avec le rôle majeur de la cellule, celle de la relation corps-esprit, celle des interactions de l’individu avec le corps social et l’environnement en général. Au niveau moléculaire on a détecté quelques milliers de séquences identiques non codantes de l’ADN, les télomères, sorte de capots protecteurs situés à l’extrémité des chromosomes. Chaque division cellulaire réduit la longueur des télomères jusqu’à la mort de la cellule, à moins qu’une enzyme dénommée télomérase vienne réparer la perte subie. C’est quand la production de télomérase ne suffit plus que s’observent les pathologies chroniques et dégénératives liées à l’âge, parfois même la dépression ou une sensibilité exagérée au stress négatif.
La synthèse présentée ici au grand public a trait aux facteurs qui raccourcissent ou rallongent les télomères. Avoir un style de vie sain et équilibré, éviter la pollution extérieure et intérieure, soigner ses relations familiales et sociales, s’épanouir dans des activités gratifiantes, tout cela favorise la bonne tenue des télomères. Si l’on voulait ne retenir qu’un seul facteur, se donner à une seule priorité, le pire des poisons semble bien être la graisse abdominale que les régimes hypocaloriques presque toujours suivis de l’effet « yo-yo » ne parviennent pas à éliminer. Il faut savoir aussi que certains produits toxiques allongent les télomères à l’excès et sont à l’origine de la prolifération de cellules génératrices de cancer, donc attention, rien n’est automatique.
Des années de recherche de pointe ayant valu le Nobel de Médecine au Dr. Blackburn, conjointement à la contribution en psychologie clinique du Dr. Epel les ont incitées à mettre ces résultats à la portée de tous. Elles y ont ajouté les données de centaines d’études allant dans le sens de leurs découvertes ainsi que des questionnaires d’évaluation, des conseils faciles à suivre pour retarder les effets délétères de nombreuses maladies et du vieillissement. Leur objectif est de faire comprendre les raisons de prendre en charge sa santé pour soi-même autant que pour les autres dans une optique préventive y compris dès la grossesse pour les femmes. Les recommandations régulières des autorités sanitaires en matière de prévention n’ont pas encore suffi à faire changer les comportements de façon significative et durable. Elles espèrent y apporter leur contribution.