La coupe d'or
de Belva Plain

critiqué par Palmyre, le 2 mai 2017
( - 55 ans)


La note:  étoiles
Sans surprise.
À la toute fin du 19ème siècle, Henrietta de Rivera, jeune fille timide et empruntée mais d'une famille honorable ruinée par la guerre de sécession, rencontre Dan Roth, brillant professeur mais désargenté.
Henrietta, très amoureuse, est prête à tout pour l'épouser. Mais Dan est un idéaliste, il se bat pour améliorer le sort des classes laborieuses et cela n'est pas vu d'un très bon œil par la famille de son épouse.
Les années passent, les enfants arrivent, grandissent, le 20ème siècle est entamé et voilà la guerre de 1914/1918 qui se profile à l'horizon.
La vie d'une famille, avec ses joies, ses peines, un roman agréable mais sans plus, je m'étais déjà fait cette réflexion après la lecture du roman "lLes Farrel" du même auteur.