Bowie, l'autre histoire
de Patrick Eudeline

critiqué par Veneziano, le 1 mai 2017
(Paris - 40 ans)


La note:  étoiles
Le junkie gay avant tout
Cet ouvrage court constitue une biographie orientée, assumant parfaitement l'aspect partiel de ce qu'il préfère chez David Bowie. Le journaliste auteur affiche sa préférence pour le déjanté ouvert, à la limite de la marginalité, l'homo ouvertement affiché assumant ses penchants pour les substances illicites. Aussi, assez logiquement, déplore-t-il qu'il soit fait le panégyrique du Bowie rangé, hétéro, chic. L'idée générale peut se tenir et (me) fait même sourire, mais elle est présentée de manière grossière. C'est dommage, car ce petit livre fait état de phases intéressantes de sa vie qui ont, en effet, été assez peu explorées à la mort de l'artiste.