Demain les chats de Bernard Werber

Demain les chats de Bernard Werber

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par Free_s4, le 20 avril 2017 (Dans le Sud-Ouest, Inscrit le 18 février 2008, 43 ans)
La note : 5 étoiles
Moyenne des notes : 6 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (42 668ème position).
Visites : 379 

Chat sur USB

L'avantage de ce livre c'est qu'il est vite lu.
Pour l'histoire, bof, j'ai pas trop accroché, Bernard Werber pas au plus fort de sa forme (pour moi)
L'histoire:
Terrorisme; puis la guerre; l'invasion des rats, puis la peste.
En gros voilà.
En fait dans ce livre, les chats parlent (entre eux) et le patriarche, ancien chat de laboratoire peut se brancher, grâce à une prise USB sur son crane, sur ordinateur ou smartphone, pour communiquer avec les humains.
Et voilà nos chats qui partent en guerre contre les rats, vecteurs du virus de la peste, pour sauver l'humanité (ou du moins Paris et l’île des Cygnes, lieu où se passe l'histoire)
Voilà en gros.
Au final mitigé.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

"Demain les chats" de Bernard Werber : chat vaut le coup ?

6 étoiles

Critique de Lettres it be (, Inscrit le 7 mai 2017, 23 ans) - 21 mai 2017

Bernard Werber est un touche-à-tout de talent. Sa vie et son parcours personnel sont autant d’éléments qui permettent de saisir quelques clés pour mieux comprendre son œuvre. Peintre, auteur de théâtre, acteur éphémère, scénariste et réalisateur … N’en jetez plus ! Bernard Werber est partout et nulle part à la fois. Il revient ainsi avec son dernier livre « Demain les chats », un roman qui reprend tous les éléments qui ont permis à Werber de devenir l’auteur à succès qu’il est en France mais également dans le reste du monde. Une recette qui commence à lasser ou un plaisir encore une fois renouvelé ? Lettres it be vous en dit un peu plus !

// « Le chien pense : « Les hommes me nourrissent, me protègent, m'aiment, ils doivent être des dieux. »
Le chat pense : « Les hommes me nourrissent, me protègent, m'aiment, je dois être leur dieu. » //


# La bande-annonce

(Quatrième de couverture) : A Montmartre vivent deux chats extraordinaires. Bastet, la narratrice qui souhaite mieux communiquer et comprendre les humains. Pythagore, chat de laboratoire qui a au sommet de son crâne une prise USB qui lui permet de se brancher sur Internet. Les deux chats vont se rencontrer, se comprendre s’aimer alors qu’autour d’eux le monde des humains ne cesse de se compliquer. A la violence des hommes Bastet veut opposer la spiritualité des chats. Mais pour Pythagore il est peut-être déjà trop tard et les chats doivent se préparer à prendre la relève de la civilisation humaine.


# L’avis de Lettres it be

A mi-chemin entre le sombre « Guérilla » de Laurent Obertone et « La ferme des animaux » du génial Georges Orwell, « Demain les chats » pousse l’anthropomorphisme encore plus loin. Le narrateur principal n’est autre qu’un félin d’appartement et toute l’histoire va tourner autour de ces personnages d’abord engraissés à la croquette puis bientôt propulsés en-dehors de leur vie bien tranquille. L’humain est véritablement le point noir de cette histoire, celui par qui tout va arriver pour le mal comme pour le pire. D’emblée, nous faisons la connaissance de Pythagore, un chat résultat d’une expérience scientifique et qui se trouve désormais avec un terminal USB implanté dans le crâne pour pouvoir prendre des informations sur Internet. L’humain, l’humain et encore l’humain à l’origine de tout cela.

Forums: Demain les chats

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Demain les chats".