Ciao Italia ! Un siècle d'immigration et de culture italiennes en France
de Auteur inconnu

critiqué par Veneziano, le 20 avril 2017
(Paris - 40 ans)


La note:  étoiles
Un autre visage de la France
Un siècle d'immigration italienne en France est retracée dans une exposition au Musée de l'histoire de l'immigration, au Palais de la porte dorée, à Paris, dont ce catalogue retrace le contenu. Les difficultés économiques, le fascisme, le regroupement familial et les échanges devenus traditionnels entre les deux pays frontaliers expliquent ce phénomène récurrent, relativement massif pendant la première moitié du XXème siècle. Ces Italiens installés en France occupent les petits métiers de la construction et du bâtiment, de l'artisanat et du petit commerce, notamment de bouche, de l'industrie métallurgique en Lorraine. Ils finissent par percer dans certains secteurs artistiques et à échapper à la vague de rejet xénophobe dont ils ont dû pâtir, avant de faire l'objet d'une reconnaissance et d'une intégration progressives. S'ils se concentrent évidemment dans les régions frontalières, notamment en Provence, ils s'installent également en Ile-de-France et en Lorraine, notamment.
Maintenant, que vient montrer cette exposition ? Elle montre des lettres, des documents administratifs, moult photographies, des extraits de documentaires, le tracé de carrière d'immigrés célèbres comme Lino Ventura ou Yves Montand (né Ivo Livi).

Cette exposition et ce catalogue s'avèrent importants car ils montrent combien et comment ces Etrangers, dont une part est devenue française, à l'instar de leurs descendants, ont façonné l'histoire de France, qu'ils ont suivie et servie. Ils se sont donc inscrits dans l'identité de notre pays, ce qui appelle à une part de reconnaissance. Cela appelle à réflexion, autant que ces données apprennent ou font revoir des choses. Cette visite et cette lecture sont donc très utiles, à mon sens.