L'avion qui tuait ses pilotes
de Jean-Michel Charlier, Patrice Buendia (Scénario), Matthieu Durand (Dessin)

critiqué par Hervé28, le 14 avril 2017
(Chartres - 48 ans)


La note:  étoiles
Un souffle de nostalgie
"L'avion qui tuait ses pilotes" vient conclure le diptyque débuté avec "Menace sur Mirage F1", d'après un roman signé Charlier.
Et bien, je dois dire que cet album, toujours scénarisé par le regretté JM Charlier, mérite toute votre attention.
Fort bien mené, nous suivons une intrigue riche en rebondissements, où les séquences aériennes sont un peu moins nombreuses au profit de l'enquête dirigée par Michel Tanguy.
On échappe ici au traditionnel Ernest Laverdure gaffeur, ce qui fait du bien, pour se plonger dans l'atmosphère digne d'un roman d'espionnage de la grande époque.
Et que dire du dessin de Durand, qui sans plagier ses illustres prédécesseurs, rend hommage à cette série, que je pensais honnêtement tombée en désuétude.

Cette reprise est assurément une réussite pour les Editions Zephir et offre aux lecteurs un moment de nostalgie rafraichissante.