L'apôtre des Indes
de Michel Grisolia

critiqué par Catinus, le 12 avril 2017
(Liège - 66 ans)


La note:  étoiles
Beau parcours
Annoncé comme un roman, il s’agit plutôt ici d’une biographie mais romancée. François Xavier est né à Pampelune le 7 avril 1506 et est décédé en Chine en 1552. Il fut l’ami de Saint Ignace de Loyola qui est à l’origine de la création de l’ordre des Jésuites. François Xavier fut missionnaire en Inde, au Japon et en Chine. S’il fut canonisé « saint », il n’en est pas moins le roi des misogynes. Toutefois, paix à son âme !

Extraits :

- C’est la terrible épreuve de « la salle ». Devant écoliers et étudiants, on réunit dans une vaste salle de réfectoire le garçon qui s’est rendu coupable de quelque acte ou délit plus ou moins répréhensible – larcin, sacrilège, moeurs qualifiées de mauvaises – et là divers régents le fouettent, chacun son tour, au moyen de verges.

- Ils partirent « à l’apostolique », autrement dit dans la pauvreté absolue.

- «- Mais comment sont-ils encore les gens de ton pays ( le Japon) »
« - Orgueilleux et susceptibles. La générosité même. Ils accueillent les étrangers avec une simplicité raffinée. Ils détestent le vol qu’ils punissent de mort. L’ivresse leur fait horreur, de même que l’indiscrétion, qui les met au supplice. Ce sont des gens qui parlent bas. Lorsqu’on a le malheur d’élever la voix devant eux, on ne recueille que du mépris. (…) Les gens d’ici ne tuent ni ne mangent aucune chose qu’ils élèvent ; parfois ils mangent du poisson avec leur riz et leur blé, en petite quantité. Il y a beaucoup d’herbes dont ils se nourrissent et quelques fruits.