FullMetal Alchemist Vol.11
de Hiromu Arakawa

critiqué par Fanou03, le 12 avril 2017
(* - 42 ans)


La note:  étoiles
Le père d'Edward et Alphonse
On assiste ici à un grand moment de FullMetal Alchemist: la rencontre entre Ed et son paternel, plusieurs années après que celui-ci a quitté femme et enfants pour une raison connue de lui seul. Il découvre l’étendue des dégâts : le décès de son épouse, la destruction de sa maison par ses propres enfants. Les retrouvailles ne sont pas joyeuses, Edward Elric, de toute évidence, ne portant pas papa dans son cœur...

Voici un épisode onze certes bien moins batailleur que le volume précédent, mais aussi essentiel, avec l’apparition d’un personnage que l’on devine central, le propre père d’Edward et d'Alphonse. L'ambiance générale est à la gravité, on se rend compte en particulier de la fragilité d’Alphonse et du rôle bien peu héroïque qu’a joué Roy Mustang au cours de la guerre d'Ishbal.

Le sens de la composition de Hiromu Arakawa fait encore merveille, il y a des passages vraiment saisissants. Elle sait aussi toujours autant exploiter le moindre personnage, ainsi en est-il par exemple du médecin légiste entrevu au cours d’un des épisodes précédents qui échange avec Roy Mustang: en une page il y a non seulement des révélations (dont on se doutait) mais aussi surtout des éléments supplémentaires sur le passé de de ces deux figures, qui viennent nourrir l'ambiance de façon très efficace.