Le détail - Pour une histoire rapprochée de la peinture
de Daniel Arasse

critiqué par Veneziano, le 8 avril 2017
(Paris - 39 ans)


La note:  étoiles
Symboles, repères et signifiants en peinture
Daniel Arasse, réputé historien d'art, commence ce bel ouvrage par une longue présentation justifiant sa démarche qui paraît relever de la gageure. Analyser une peinture par le détail serait s'y intéresser par le petit bout de la lorgnette. Or, il s'avère vite qu'il n'a rien d'anecdotique. Il donne un caractère d'authenticité ou de réel qui permet d'apprécier son oeuvre par une note d'ambiance. Aussi peut-il lui donner une touche trop naturaliste.
Le détail détient une connotation symbolique, un apport de sens, qu'il s'avère nécessaire de repérer pour comprendre la signification de la toile. Il peut également permettre de placer un élément de distance, d'ironie, ou simplement un repère spatial.
En tout état de cause, le détail est toujours voulu par le peintre, et pour une raison déterminée, que chacune et chacun apprécie à sa guise. C'est un mode de traitement qui complète l'objet principal de l'oeuvre, et ne doit donc pas être négligé, car il apporte toujours quelque chose, sur le sens du tableau, sur sa valeur ou les deux.
C'est ainsi que je peux résumer "à grands traits" cet ouvrage imposant, très beau et richement illustré, tant en termes de représentation iconographique que de commentaires des oeuvres en question, chacun servant d'illustration et de démonstration de la thèse générale, sur l'importance du détail. Ce livre est de dimension certaine, mais l'auteur prend le temps de nous prendre la main dans cette découvert onirique. Il se donne la peine de décortiquer ce qu'il "expose", de manière pédagogique.
Il vaut donc la peine, et s'avère intéressant.