Hohenschwangau Castle
de Gisela Haasen

critiqué par Vince92, le 4 avril 2017
(Zürich - 40 ans)


La note:  étoiles
Résidence d'été des Wittelsbach
En anglais.

Dans l’ombre du Château de Neuchwantschtein dans le Piémont bavarois, le petit château de Hohenschwangau n’en demeure pas moins plus intimement lié à la famille régnante du royaume. A l’origine forteresse du XIIe s, le château changea plusieurs fois de mains et subit beaucoup de destructions avant que Maximilien II de Bavière ne l’acquière, charmé par l’endroit et l’esprit romantique qui traversa l’Europe dans la première moitié du XIXe. De 1832 à 1837, Maximilien II confia à Domenico Quaglio la responsabilité de reconstruire et de décorer le château en style néo-gothique. Malheureusement, l’architecte dont la famille était originaire d’Italie du Nord ne vit pas l’achèvement de son grand-œuvre et mourut à seulement 50 ans sur place.

Ce petit guide d’une soixantaine de pages est le compagnon idéal pour une visite qui durera deux heures au maximum. Composé d’une partie historique et contextuelle ainsi que d’une partie décrivant la visite des extérieurs et de l’intérieur de l’édifice, il permet de bien profiter des éléments remarquables de ce petit château, qui fut délaissé par Louis II mais toujours habité par sa mère, Marie de Hohenzollern, jusqu’à sa mort. Le château est décoré de fresques murales de style romantique allemand retraçant des éléments historiques liés à l’histoire des Wittelsbach ainsi que des éléments de la mythologie alémanique. Le guide est précieux et je regrette de ne l’avoir pas eu en main lors de ma visite, la jeune guide ne disposant que d’un temps limité pour achever le tour. Par ailleurs, l’ensemble qui se visite ne comprend qu’une petite partie du château, les communs ne peuvent pas se visiter et on se demande à quelle destination ces immenses bâtiments sont désormais réservés.

Hohenschwangau vaut assurément le détour, tant par son histoire, son environnement, que son décor et les objets mobiliers qu’il renferme, ce petit guide est très conseillé pour sa visite, on peut se le procurer au musée situé en contrebas, sur les bords du Schwansee.