Récits et nouvelles du Cap-Vert : "Claridade"
de Auteur inconnu

critiqué par Henri Cachia, le 7 avril 2017
(LILLE - 55 ans)


La note:  étoiles
Auteurs îliens à découvrir...
Longtemps colonie portugaise, le Cap-vert présente la particularité d'être constitué de plusieurs petites îles.

L'indépendance géographique depuis 1975, a entraîné l'indépendance des auteurs capverdiens vers les chemins de la liberté de parole et de son peuple îlien. Tout en restant influencés par la langue portugaise, africaine et française.

Dans ce recueil de nouvelles rassemblant principalement des auteurs ayant été à l'origine de la revue Claridade née bien avant la libération de son pays, il est question bien sûr d'émigration, comme cela arrive pour les peuples insulaires.

Comme toutes les jeunes nations, il s'agit de se chercher, croire qu'on s'est trouvé avant de prendre conscience que le lendemain ne sera jamais comme hier.
On circule aussi dans les bas-fonds où s'affirment les versants culturels, économiques et moraux qui déterminent les comportements et les destins des habitants de l'île.

Chez beaucoup d'écrivains capverdiens, la thématique de la mer constitue une obsession et une fascination. La mer est omnipotente, elle encercle les îles, emprisonne, invite à l'évasion, à l'aventure, à l'émigration et ouvre des chemins vers l'inconnu, vers l'espérance d'une vie meilleure.

Extrait :

... «... « Un jour je me cacherai dans la cale d'un vapeur. Je me sauverai. » Vieille histoire gravée dans son esprit comme sur une pierre dure. Répétitive comme un disque. « Je me sauverai... Je me sauverai... »... »