Pour enseigner l'histoire des arts : Regards interdisciplinaires
de Auteur inconnu

critiqué par Veneziano, le 18 mars 2017
(Paris - 39 ans)


La note:  étoiles
L'histoire des arts dans l'enseignement secondaire
Les arts plastiques existaient déjà dans l'enseignement secondaire française. Jusqu'en 2008, l'histoire du droit y était incluse et y détenait une portion congrue. Aussi était-elle confiée aux enseignants en arts plastiques. Puis il vint l'idée au Président Sarkozy, bien qu'il ait dénié une formation littéraire aux apprentis-fonctionnaires de l'Etat (avec la fameuse ironie sur La Princesse de Clèves), selon laquelle l'histoire des arts devait intégrer l'enseignement secondaire, de manière minimale à tous et interdisciplinaire. Les enseignants de lettres, langues, sciences humaines et arts plastiques iraient donc travailler ensemble.
Cette introduction s'est avérée innovante, là où cette discipline apparaît instinctivement comme incongrue et superflue aux élèves. Cette découverte approfondie les enrichit. L'introduction des nouvelles technologies a permis de stimuler cette apprentissage et de le rendre moins rébarbatif. Cela constitue une grande avancée pour des savoirs qui méritent d'être mieux connus ; c'est autant ce qui est exprimé dans cet ouvrage que par le fruit de ma conviction. Quant à l'interdisciplinaire, il en est exposé les vertus, que je conçois fort bien, mais dont j'envisage les vertus et les fruits surtout dans le supérieur, car les fondamentaux restent à acquérir et à approfondir dans le secondaire, où cette matière pourrait être confiée à des professeurs certifiés et agrégés (du secondaire)... en histoire de l'art, alors qu'il est évoqué la concurrence historique entre enseignants plasticiens et historiens d'art.

Cet ouvrage est clair et reproduit la bonne parole des instructions académiques, par des personnels aguerris officiant dans des postes à responsabilité. Il est constitué en chapitres thématiques. Il a le mérite de faire réfléchir sur un sujet complexe. Il est intéressant.