Dix-neuf secondes de Pierre Charras

Dix-neuf secondes de Pierre Charras

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Efji, le 20 avril 2004 (Grants Pass, Inscrit le 4 mars 2004, 36 ans)
La note : 6 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 6 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (1 862ème position).
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 2 138  (depuis Novembre 2007)

Rapide...

Ce livre emmène le lecteur dans un rythme rapide au coeur d'une histoire d'amour, sur la fin de cette histoire et quelle fin... Tout va vite, ils ont décidé de se séparer pour ne plus souffrir de la routine, de ce train train quotidien qui les ronge. Et voici leur dernier rendez-vous, elle doit venir si elle souhaite poursuivre cette relation. Tout bascule en dix-neuf secondes, soit rien.
Ce livre se lit donc vite, très vite mais on comprend trop tôt l'issue de l'histoire ce qui casse un peu la fin. Loin d'être un chef d'oeuvre, ce livre nous place au coeur de l'action et nous force à tourner page après page le plus vite possible jusqu'à...

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Superbe

10 étoiles

Critique de Lepenseurfou (, Inscrit le 11 mars 2009, 29 ans) - 31 octobre 2009

Un magnifique livre à lire!!!
En 19 secondes... tout peut arriver!!! La preuve dans ce livre...

19 secondes, assez pour le destin.

7 étoiles

Critique de Tistou (, Inscrit le 10 mai 2004, 61 ans) - 17 décembre 2007

« 19 secondes » est une oeuvre étrange. Ca commence comme un roman bavard sur l’amour et le désamour entre Gabriel et Sandrine. On se dit qu’on en a déja beaucoup vu, et lu, de ces romans glosant sur Gabriel qui aime Sandrine qui ne l’aime plus et que peut-être …
Bref, bavard. Et puis la mise en place se fait, originale, insidieusement. C’est vrai, ce n’est tout de même pas banal que de donner rendez-vous à la femme qu’on aime sur un quai de RER, à une heure donnée, devant la porte d’une rame donnée, avec la liberté pour elle de le rejoindre pour continuer, ou de passer son chemin, ou de ne pas venir, … Pas banal , non, mais funeste. Le destin avait décidé que funeste ce serait. Et progressivement Pierre Charras nous sort du huis-clos étouffant entre Gabriel et Sandrine, des comparses entrent en scène (en l’occurrence sur ce quai de RER et dans la rame dudit RER). Le décompte des 19 secondes a déjà commencé et vers la 13ème on a déjà compris que ce rendez-vous hors normes va se télescoper avec un évènement bien plus tragique : le genre d’évènement que des êtres sans scrupules ou n’ayant plus rien à perdre promènent dans un sac de sport pour l’abandonner dans une rame de RER bondée.
19 secondes donc, et quelques trajectoires de vie qui vont impressionner la trame du roman comme des étoiles filantes le font de la pellicule d’un appareil-photo braqué sur le ciel la nuit.
Une construction originale, bien contrôlée. Et des propos bien dosés, après un départ qui pouvait faire craindre bien pire ! Un fait de société. Pierre Charras a écrit pour son époque. Comme le disait Pierre Magnan, un écrivain meurt avec son public. Souhaitons que ce genre de fait de société meure avec notre époque !

Bien dur je trouve...

10 étoiles

Critique de Angie P (, Inscrite le 2 juillet 2006, 28 ans) - 12 avril 2007

J'ai trouvé ce livre tout simplement sublime et troublant, j'en ai rêvé, j'ai rêvé que je me trouvais dans le métro à ce moment. Et puis j'ai aussi compris à quel point l'amour était une donnée irremplaçable. Il n'y a pas besoin de livres de 500 pages pour vous tirer quelques larmes.

Surprenant

9 étoiles

Critique de Miniprincess (, Inscrite le 10 juillet 2005, 27 ans) - 10 juillet 2005

J'ai acheté ce livre en pensant que l'histoire serait monotone au bout de quelques pages .
Je ne m'attendais vraiment pas à cette histoire époustouflante, j'adore les descriptions de chacun !
Comme dit "Calamity Jane" il est parfaitement construit ..
Le seul petit problème c'est que la fin des dix neufs secondes, on s'en doute au bout de quelques chapitres mais on veut tout de même savoir ce qui se passe jusqu'à ce que la fin nous soit présentée ...
Bravo

Epoustouflant ...

10 étoiles

Critique de Calamity_jane (Montreuil, Inscrite le 20 mai 2005, 37 ans) - 25 mai 2005

5 étoiles pour ce roman que j'ai lu très récemment et qui m'a complètement bouleversée ...
Loin d'être un chef-d'oeuvre, dit l'auteur de la critique ci dessus ... mais comment considérer autrement ce roman, qui, aussi court soit-il, nous projette dans une course effrénée contre l'inévitable tragédie ?

La première partie est très rapide. Pas en pages, car elle prend une bonne partie du roman. Mais on a l'impression (ou plutôt "j'ai eu l'impression") d'un ralenti incroyable. On passe d'une personne à l'autre, dans un métro, on découvre chaque personne, ce qu'elle pense, ce dont elle rêve, ce qu'elle veut, ce qu'elle fera en arrivant chez elle ...

19, 18, 17 ... et 0 c'est le choc, c'est brutal, c'est l'horreur, c'est ce qu'on craint le plus, en lisant, mais on se dit "non, c'est pas possible, ça va pas être ça ..." et on vit avec les personnage l'horreur de la tragédie qu'ils vont vivre, en même temps, en se sentant impuissant, en n'y pouvant rien faire ...

La dernière partie, le choc est encore là. On sait plus ou on est, on sait plus qui on est ... on suit un autre personnage qui ne sait pas non plus ce qu'il doit faire ...

Bref, ce roman, pour moi, est vraiment parfaitement construit. Il retranscrit l'évènement tel que le l'imagine maintenant, vu qu'avant, je ne l'imaginais pas du tout ...

calamity Jane

Forums: Dix-neuf secondes

  Sujets Messages Utilisateur Dernier message
  j'ai adoré ... 1 Calamity_jane 25 mai 2005 @ 22:47

Autres discussion autour de Dix-neuf secondes »