Ennemis de sang t2 : Le roi de Huka-Huka
de David Caryn (Dessin), Francis Carin (Scénario et dessin)

critiqué par Hervé28, le 5 mars 2017
(Chartres - 48 ans)


La note:  étoiles
Une aventure décevante
Dommage que ce second volume , qui clôt l'histoire , abandonne le milieu familial et les mines du Nord, pour suivre le seul Omer sous de nouveaux cieux.
Loin de la guerre de 14 qui vient de débuter sur le seul européen, Omer s'embarque clandestinement pour le Québec.
J'ai trouvé les ficelles scénaristiques de Francis Carin assez grosses sur cet opus. et l'histoire beaucoup moins fouillée. Là où le premier volume retraçait presque l'histoire de la sidérurgie, cet album est une succession de péripéties.
Bref, une impression de déjà vu: entre Robinson Crusoé et "L’île mystérieuse" de Jules Vernes.
Cet album s'appuie certes de l'aventure mais elle est sans surprise.
Une déception donc.
Dommage.