Cartel de Don Winslow

Cartel de Don Winslow
(The Cartel)

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Pakstones, le 4 mars 2017 (saubens, Inscrit le 2 septembre 2010, 53 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (21 661ème position).
Visites : 1 373 

Abattoir Dogs !

Il m'aura fallu 3 nuits blanches pour venir à bout de ces 2 kilos de pages réduit en 720 pages de pur bonheur, de pure noirceur, de pure adrénaline.
Quel shoot !!!

Par contre, je te dis pas dans quel état je suis, complètement "zombie", le crâne rempli de mauvais souvenirs de souffrances, de tortures, de violences,de morts de ce pavé épique.

Mes amis, non ... ne m'abandonnez pas, je me retrouve seul et incompris dans ce monde de violence, de peur, de trafic, car étant proche de Art Keller durant une période allant de 2004 à 2012, je me suis retrouvé mêlé malgré moi, dans cette guérilla, dans cette vendetta, dans cette corruption tout le long de ces pages.

Il ne faut pas être trop sensible, ni trop fragile pour lire Don Winslow, au risque de te perdre amigo, car sinon c'est direct CURE de désintoxication au rayon sentimental pour te changer tés idées noires corrompues.

Dans cette histoire fictive et pourtant proche de la réalité car basée sur des faits réels, tout est rapide comme un film d'action trash, hyper violent et sanglant à la sauce Tarentino, romanesque dans cette guerre de narcos, de lutte de pouvoir, d'argents sales qui permet de tout contrôler, orchestré par des hommes tel que Barrera, Ochoa, Quarante ....

Évite de passer tes vacances du Mexique jusqu'aux USA, car des Zetas, des Sicarios, des femmes fatales et des enfants comme Jésus le Kid surnommé Chuy t'attendent au tournant et vont t'en mettre plein la gueule. Te voilà prévenu Chico.

Ça y est, le jour se lève enfin, vais-je pouvoir m'en sortir, sauver ma peau, maintenant que tout est fini .... Non, car je sais que dans cette course aux Cartels rien ne s’arrête, et le soleil rouge sanguin que j’aperçois dans le ciel me remémore de trop mauvais souvenirs angoissants. Vite, il faut que je prenne mon valium.
Ahhhh....

Alors, dis moi, 23 Euros 50 pour ce BlackTrip, t'es toujours preneur ????? .... Pauvre Fou ! Vias con Dios Despérado !!!!!

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Cartel [Texte imprimé], la suite de "La Griffe du chien" Don Winslow traduit de l'anglais (États-Unis) par Jean Esch
    de Winslow, Don Esch, Jean (Traducteur)
    Seuil / Seuil
    ISBN : 9782021213157 ; EUR 23,50 ; 08/09/2016 ; 720 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

La drogue non, mais l’eau ferrugineuse oui !

6 étoiles

Critique de Pierrot (Villeurbanne, Inscrit le 14 décembre 2011, 67 ans) - 8 août 2019

Long très long, les scènes gentillettes succèdent aux scènes gentillettes, l’auteur se permet même d’enfoncer une porte ouverte : A savoir que si ils n’y avaient pas d’aficionados à la blanche, le monde serait moins noir. Répétitif, et donc à la longue rébarbatif …

A la frontière, le douanier demande :
-Vous avez de l’alcool ?
-Non.
Vous avez des armes ?
-Non.
Vous avez de la drogue ?
-Non.
Après un bref coup d’œil aux alentours, le douanier dit :
-Vous en voulez ?

Forums: Cartel

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Cartel".