Les racines du temps
de Annie Degroote

critiqué par Palmyre, le 27 février 2017
( - 56 ans)


La note:  étoiles
Un beau roman.
Quatrième de couverture.

Fin du XIVe siècle, en Flandre. Renaude, servante chez les curés de la paroisse de Cassel, est agressée et violée. Bannie, elle confie l’enfant née de ce viol à une famille de paysans. Alors que les hommes d'armes sèment la désolation dans le pays, une orpheline est une proie facile. Une inconnue sauve Insbette du danger et la conduit auprès de Yolande de Flandre, qui en fait sa dame de compagnie et sa confidente. Commence alors pour Insbette une aventure initiatique qui la mènera sur les traces de sa mère... Elle ignore que son secret, traversant les siècles, bouleversera une autre destinée que la sienne…

Je n'avais jamais rien lu de cet auteur malgré plusieurs de ses livres critiqués sur le site.
Je ne suis pas du tout déçue, j'ai beaucoup aimé l'histoire d'Insbette, cette petite fille née "dans le péché" et ballottée dans la Flandre moyenâgeuse au gré des révoltes et des massacres de ce temps bousculé.
J'ai trouvé que les allers-retours dans le passé et à notre époque donnent au récit beaucoup de diversité et de mouvement.
Je vais probablement tester un autre livre de cet auteur.
Plongée dans le Moyen – Age 7 étoiles

« Les racines du temps » plongent dans … le passé, et celles qui nous intéressent ici dans le Moyen–Age.
Annie Degroote, auteure vivant en Flandre française et très attachée à sa région, combine Flandre et Moyen-Age en faisant enquêter par Nina Van Parys, journaliste renommée revenue dans sa région d’origine, sur Yolande de Flandre, quasi « Femme d’Etat » au XIVème siècle, du côté de Cassel.
Nina Van Parys est venue de Paris pour ça ; étoffer son papier sur Yolande de Flandre mais un brin de paranormal vient corser l’affaire. Une tempête vient de déraciner le chêne séculaire dans le centre de la petite ville et, enchevêtré dans les racines maintenant apparentes, on découvre un parchemin décrivant le thème astral d’une bâtarde du XIVème siècle, une contemporaine de Yolande de Flandre. Et, voyez comme c’est fou, Nina prenant connaissance de la teneur du parchemin et du thème astral donc, s’aperçoit qu’il est diablement similaire au sien !
Parallèlement, l’histoire est menée au XIVème siècle par Annie Degroote, et l’on découvre Insbette, abandonnée par sa mère, Renaude, à des paysans à sa naissance. Il faut dire que Insbette était le fruit du viol de Renaude, et quand on sert chez le curé …
Insbette va avoir un destin tout sauf banal, bien que d’extraction plus que modeste, puisqu’elle va devenir dame de compagnie de Yolande de Flandre. Nous voilà donc avec deux histoires qui roulent en même temps ; celle d’Insbette auprès de Yolande de Flandre au XIVème siècle et l’enquête menée de nos jours par Nina, enquête qui se corse avec la découverte du parchemin.
Dans la vraie vie des vrais gens, pas sûr que ce genre de choses se produise souvent mais nous sommes dans un roman, celui d’Annie Degroote, « Les racines du temps », qu’apprécieront tous ceux qui portent un œil intéressé au Moyen–Age !

Tistou - - 62 ans - 22 décembre 2017