Le directeur de l'opéra
de Jean Anouilh

critiqué par Fredericpaul, le 18 février 2017
(Chereng - 56 ans)


La note:  étoiles
"Ceux qu'on aime, on voudrait qu'ils vous doivent tout. C'est peut-être de l'égoïsme ?
Comme souvent chez Anouilh chaque personnage fait sens et a une épaisseur probante. Ce Directeur de l'Opéra (ce fut le dernier rôle de Paul Maurice au théâtre) n'échappe pas à la règle. Le trame est simple : un personnage aux prises avec de multiples difficultés tant personnelles que professionnelles. Cela donne l'occasion à des réflexions désabusées sur l'amour et la nature humaine. Anouilh a une tendresse particulière pour le petit peuple (je n'aime pas cette expression). Cette pièce se laisse lire facilement et j'aurai eu grand plaisir à la voir jouée.