Histoire du silence : De la Renaissance à nos jours
de Alain Corbin

critiqué par Colen8, le 9 février 2017
( - 76 ans)


La note:  étoiles
Thème littéraire, poétique, mystique, philosophique
Ils sont nombreux les écrivains, poètes, mystiques ou philosophes immergés grâce au silence dans des instants de bonheur qu’ils ont traduits à notre intention dans leurs œuvres. Parmi eux, Julien Gracq est évoqué plusieurs fois avec « Le Rivage des Syrtes », roman du silence s’il en est, mais aussi Chateaubriand, Proust, Baudelaire, Georges Rodenbach, Philippe Jaccottet, Bossuet, Victor Hugo et tant d’autres. L’extrait de Lecomte de Lille par lequel l’histoire s’achève résonne comme une prémonition étonnamment moderne de la fin du monde, où tout se tait. Par une sorte de dissertation fort érudite émaillée de citations d’auteurs Alain Corbin tente de nous réapprendre le goût du silence, les vertus de ses manifestations en cette ère envahie de tapages.