Le nouveau dictionnaire de l'impossible
de Didier Van Cauwelaert

critiqué par Hexagone, le 7 février 2017
( - 46 ans)


La note:  étoiles
Tout est bon dans ce nouveau dictionnaire.
Comme le premier dont je m'étais délecté, ce nouvel opus est tout aussi intéressant et surprenant.
Il y a moult entrées et les plus sceptiques seront décontenancés par l'obstination du hasard à vouloir nous signifier des choses. Ou peut-être est-ce notre esprit qui veut se laisser signifier certaines chose.
Toujours est-il que certaines entrées laissent pantois.
Les morts qui nous parlent... avec enregistrement audio. La voiture de James DEAN qui continue même en pièces détachées à semer la mort !
Le spiritisme de Jaurès.
Saint CHARBEL dont la tombe devient luminescente et dont la dépouille suintera du sang durant des années sans explication rationnelle.
La télépathie du yaourt, des plantes et surtout les synchronicités chères à JUNG.
Une des entrées les plus troublantes est celle concernant une sainte hostie tombée au sol dans une église d'Argentine.
Aussitôt le curé la récupère et suit le protocole à savoir la placer dans une verre d'eau et attendre sa dissolution totale.
Le brave curé place le verre dans le tabernacle et attend une semaine.
A la récupération il s'aperçoit que l'hostie est devenue un morceau de chair. Ce dernier partira pour analyse dans un laboratoire, de manière anonyme. Le résultat est fracassant, il s'agit d'un morceau de myocarde contenant d'un individu qui vient de mourir suite à d'atroces souffrances. Ainsi l'hostie s'est transformée en muscle cardiaque. l'Evêque local est informé des faits, il dira " Ce n'est pas le moment de s'occuper de cette affaire " . L'évêque n'est autre que Monseigneur Bergoglio futur Pape François !!! Nous sommes en 1996 !!!
Les entrées autour du Saint suaire sont passionnantes.
Bref, un très bon bouquin qui soulève des interrogations et donne enfin une place dans nos sociétés à une dimension dont elle s'est débarrassée, le Sacré et l'étrange.