Motorcity
de Sylvain Runberg (Scénario), Philippe Berthet (Dessin)

critiqué par Hervé28, le 1 février 2017
(Chartres - 48 ans)


La note:  étoiles
Un polar suèdois
Avec ce one shot publié dans la collection "Ligne noire" de Dargaud (pour le moment,les titres sont assez intéressants), Sylvain Runberg nous entraine dans un pays qu'il connait bien, la Suède.Il y situe aussi un de ses derniers albums "le chant des Runes", que j'ai bien apprécié.
Nous suivons ici un polar très classique: une enquête sur la disparition d'un homme, enquête menée par une jeune policière, affectée sur un poste de police de sa ville natale, qu'elle avait quitté depuis la mort de sa mère.
L'originalité de cette histoire réside dans le milieu dans lequel elle se déroule: le mouvement "reggare"-inconnu pour moi-, qui rassemble des amateurs des années 50, de grosses cylindrées américaines, et de rock.
Berthet, à son habitude, nous livre des planches nettes, claires et précises.On suit cette enquête avec plaisir, cependant avec le regret que le dénouement final soit un peu précipité. Aucun indice distillé dans l'album n'aurait pu nous mettre sur la piste de cette conclusion.
Bref, un album honnête, mais à qui il manque un quelque chose pour nous tenir en haleine jusqu'à la dernière page.

Un polar classique, somme toute mais qui, grâce au talent de Berthet, sort du lot.