Nouvelles de Palestine
de Ryad Beïdas, Mahmoud Choukeir, Hezama Habayeb, Akram Haniyyé

critiqué par Henri Cachia, le 1 février 2017
(LILLE - 57 ans)


La note:  étoiles
Où il est question de libération...
La littérature palestinienne est l'une des plus novatrices du monde arabe. Si elle a été fortement influencée par la situation politique du pays, elle a su se renouveler et acquérir une place de choix dans le paysage arabe, grâce à des romanciers et des poètes de renom, dont les oeuvres sont traduites dans de nombreuses langues, comme Emile Habibi, Mahmoud Darwich, Ghassan Kanafani, etc. Mêlant avec bonheur le patrimoine littéraire arabe et les avancées de la modernité occidentale, elle décrit avec un sens aigu de l'humour et de l'absurde et une imagination débridée, la situation d'un peuple en quête de sa libération.