Le justicier exécuteur de Gaspard-Hubert Lonsi Koko

Le justicier exécuteur de Gaspard-Hubert Lonsi Koko

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Decourchevel, le 28 janvier 2017 (Paris, Inscrite le 7 avril 2006, 47 ans)
La note : 10 étoiles
Visites : 211 

Le justicier de Dieu ?

Après l’épreuve très risquée du cimetière du bois de Boulogne, la vie de Roger Dercky redevint vraisemblablement très belle. La bravoure et la stratégie avaient fini par payer. Il fallait bien oser, raison pour laquelle il avait décidé d’imposer sa volonté et son intelligence au plus grand nombre. L’impressionnant Noir formula soudain, en son for intérieur, de très jolies phrases. La poésie constitua, dans l’esprit du Justicier exécuteur, un détour ou un raccourci fulgurant comme l’éclair donnant sa splendeur à la plus lourde tornade. Quelle noblesse !
Le fait pour le parrain d’avoir accepté de se contenter, après les tractations avec les acheteurs suisses, d’un gain s’élevant à moins de trois millions de francs français mit la puce à l’oreille de l’Africain. Cela laissait supposer que le Grec essaierait, d’une manière ou d’une autre, de rattraper le coup perdant. Alors, le grand magnat zaïrois risquait de ne pas sortir vivant du cimetière du Père-Lachaise. Mourir dans un cimetière ! Ce serait un fait rarissime ! Ainsi devait-il absolument doubler de prudence, s’il tenait à se retrouver dans les bras de Virginie Meaulnes dans les heures qui suivraient. Selon Sénèque, “le courage conduit aux étoiles et la mort à la tombe”
Fort de ce constat, tel un empereur africain ou un dieu bantou, Roger Dercky eut subitement l’air marmoréen. Il comprit que les voies de l’investigation lui étaient grandes ouvertes. Un sourire glacial s’afficha, tout à coup, sur son visage. Il faudrait à l’avenir craindre le Justicier exécuteur, surtout lorsqu’il sourirait mécaniquement. À bon entendeur... L’Africain enleva le tableau qui ornait l’un des murs de la pièce qui lui servait de bureau, ouvrit le coffre fort encastré dans l’un des parois et y déposa une bible sur laquelle il posa un revolver. Fallait-il conclure que le citoyen zaïrois se prenait, désormais, pour le fils de Josaphat et petit-fils de Nimschi, c’est-à-dire le Justicier de Dieu ?

Message de la modération : Gaspard-Hubert Lonsi Koko est gérant de L'Atelier de l'Égrégore

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Le justicier exécuteur

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le justicier exécuteur".