Les gens dans l'enveloppe (livre + CD)
de Isabelle Monnin

critiqué par Isis, le 21 janvier 2017
(Chaville - 72 ans)


La note:  étoiles
De la fiction à la réalité
Un livre assez attachant et, à coup sûr, très original, tant la démarche entreprise par l’auteur sort de tous les sentiers battus de la production littéraire habituelle. Isabelle Monnin, exploitant ici son double talent de journaliste et d’écrivain, achète un jour sur Internet un lot de 250 photos d’une famille inconnue de Français moyens à laquelle, après s’être longuement imprégnée de leurs visages, elle invente une histoire dans la première partie de l’ouvrage. Jusque là, rien d’extraordinaire direz-vous ? La seconde partie est, en revanche, beaucoup plus originale ; l’auteur entreprend, en effet, d’aller à la rencontre des véritables personnages qui l’ont inspirée, la fiction imaginée coïncidant d’ailleurs parfois avec la réalité de façon très troublante, jusqu’à, avoir attribué à Laurence, l’héroïne principale du roman, le même prénom que dans la vie…
A l’issue d’une véritable enquête policière lui ayant permis de retrouver le village, la maison dans laquelle « Les gens de l’enveloppe » ont vécu, Isabelle Monnin tissera donc de véritables liens d’amitié avec eux, tout en admettant que cette approche ne sera toujours que partielle. Ainsi, déclare-t-elle : « Je vais les connaître, ils vont me faire confiance, ils me raconteront des choses, m’en cacheront d’autres, ils pleureront, ils riront, ils s’étonneront de me dire tout cela. Je sais pourtant que je n’accèderai pas à leur intérieur. Je n’aurai jamais que l’enveloppe des gens »
Cette histoire vraie d’une petite fille, d’un mari, qu’une mère, une épouse a abandonnés interpelle le lecteur et… l’auditeur puisque - cerise sur le gâteau- ce livre, hybride entre le roman et l’essai, est aussi un CD dans lequel sont recensées les chansons inspirées par ces destins ordinaires, composées par Alex Beaupain, ami d’Isabelle Monnin, et dont certaines sont même interprétées par les « vrais » personnages…
Un genre nouveau de « littérature-réalité » dont le caractère inédit constitue la qualité première.
Quand la fiction rejoint la réalité ! 10 étoiles

Isabelle Monnin (1971- ) est une journaliste et romancière française.
"Les Gens dans l’enveloppe", roman, enquête, chansons (Alex Beaupain) paraît en 2015.

A partir d'une enveloppe contenant quelques 250 photos achetées sur Internet, Isabelle Monnin va broder une incroyable "histoire de famille".
Des photos anonymes, des lieux inconnus et des histoires de vies difficiles à reconstituer à partir de ces clichés.

"Je sais faire deux choses: inventer des histoires et enquêter. Romancière, journaliste, 2 vies."
" Un projet autour d'une mémoire qui ne m'appartient pas."
"Je veux du romanesque mais j'écris sur de vraies personnes."
"Ils sont toutes les vies qui passent et s'oublient en deux pelletées."
"Autour de la table s'assoient les années; sur leurs genoux, bien droits se tiennent les souvenirs."
"Un témoignage de ce petit peuple-là; cette France qui aime rire et chanter, qui parle et qui rit fort et a un avis sur tout."

Au delà de l'originalité du projet (un roman/une enquête/des chansons), c'est l'extrême humilité et universalité des histoires de vies qui émeut.
Une émotion qui éclabousse tout le monde; les personnages du roman, les "vraies gens", la romancière et... le lecteur !
On a tous quelque chose de cette histoire familiale.
Douceur, émotion, intelligence, profondeur....... un moment de lecture unique !

Frunny - PARIS - 52 ans - 1 novembre 2017