Les tueurs diaboliques
de Pierre Bellemare, Jean-François Nahmias

critiqué par Incertitudes, le 21 janvier 2017
( - 33 ans)


La note:  étoiles
L'homme est un loup pour l'homme
Pierre Bellemare s'est forgé une solide réputation de conteur à travers ses histoires extraordinaires depuis plus de trente ans.

Ce n'est pas du Edgar Allan Poe, je suis d'accord. Mais ce recueil de faits-divers parvient sans problème à divertir. Chaque affaire criminelle n'excédant pas les cinq-six pages, il est facile d'en lire une ou deux la nuit dans son lit avant de s'endormir.

On pourra toujours discuter après de la véracité de ces histoires et où Bellemare a bien pu les trouver. Car tous les pays sont concernés : France, Italie, Allemagne, États-Unis et toutes les époques : fin du XIXeme, début et milieu du XXeme. Et aussi tous les types d'homme. Un meurtrier peut aussi bien être un délinquant ayant décidé de passer à l'étage au-dessus qu'un citoyen moyen, un cadre supérieur comme un paysan au fin fond de sa campagne.

Certaines sont même assez émouvantes. Je pense à cette vieille femme italienne enfermée dans une prison car suspectée d'infidélité et libérée par un soldat américain durant la seconde guerre mondiale.

Bellemare, si tant est que ce soit lui le véritable auteur du livre ou alors est-ce Jean-François Nahmias ? nous fait trembler à travers ces cinquante et une histoires de bonne facture. La brièveté des histoires rend la lecture fluide et en empêche la monotonie malgré leur nombre qui peut paraître important.