Les Révoltés de la « Bounty » de James Norman Hall, Charles Nordhoff

Les Révoltés de la « Bounty » de James Norman Hall, Charles Nordhoff
(Mutiny on the Bounty)

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone , Littérature => Romans historiques

Critiqué par Romur, le 15 janvier 2017 (Viroflay, Inscrit le 9 février 2008, 45 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (21 705ème position).
Visites : 1 272 

L'injustice d'un capitaine et la douceur du Pacifique

Je connaissais le titre, qui était pour moi celui d’un film.
Et voilà que je découvre chez Phébus un roman et même une trilogie puisque cet opus est complété par deux autres (Dix neuf hommes contre la mer et Pitcairn) qui racontent deux autres points de vue, les aventures de deux autres groupes de protagonistes séparés après la révolte.

Vous voulez le grand large, l’ambiance de la marine à voile sous le commandement d’un capitaine fourbe et injuste, mais aussi la douceur et l’insouciance des îles du Pacifique ? Embarquez à bord de la Bounty pour ce voyage scientifique avec l’aspirant Roger Byam, narrateur imaginaire de cette aventure, et suivez le jusqu’à Tahiti, participez involontairement à la mutinerie, puis après sa capture revenez à à Londres pour son jugement.
Je ne vais pas raconter davantage les épisodes et rebondissements de cette épopée, seulement vous dire combien les descriptions sont vivantes, les personnages bien campés et attachants et la lecture fluide : un Moby Dick qui aurait été amputé de ses passages philosophiques et de ses chapitres sur la biologie des baleines.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Trilogie de la Bounty

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Le fouet et les îles

8 étoiles

Critique de Kostog (, Inscrit le 31 juillet 2018, 47 ans) - 25 juillet 2019

Les Révoltés de la « Bounty » comprend tous les ingrédients du bon roman d'aventure. Une première partie dans la meilleure tradition des récits de littérature maritime où nous suivons la Bounty et son équipage mené d'une main de fer par son capitaine, William Bligh, dont le pouvoir tyrannique introduit les germes du mécontentement parmi les hommes.

L'exotisme ne manque pas puisque les marins anglais sont parmi les premiers colons européens à s'établir à Tahiti dont le mode de vie des habitants semble proprement paradisiaque en comparaison de la dure discipline de la marine britannique et des restrictions alimentaires qu'ils ont eu à endurer. Dans les îles, tout n'est que « luxe, calme et volupté », la beauté des femmes faisant pendant à l'hospitalité des gens du cru.

Enfin, une galerie de caractères très réussie avec, d'une part, le colérique Bligh et, de l'autre, le beau héros ténébreux, Fletcher Christian, victime des diatribes et des humiliations du premier, les deux entourés de nombreux hommes d'équipage hauts en couleur.

Après la mutinerie, une partie des hommes dont le narrateur principal, Roger Byam, un aspirant novice, retourne à Tahiti. Mais la justice anglaise ne dort pas et envoie un vaisseau mettre la main sur les marins n'étant pas revenu avec le capitaine Bligh afin de les juger. Elle y parvient, brutalement et sans opérer aucune différence entre ceux qui ont participé activement à la mutinerie et les autres. Cette partie constitue le dernier tiers du roman qui, sans vouloir dévoiler davantage l'intrigue, tient en haleine le lecteur jusqu'à la fin.

Le roman de James Norman Hall et Charles Nordhoff est habituellement présenté comme étant la version la plus proche de la réalité bien qu'étant une fiction. Il est certain que les deux auteurs se sont amplement renseignés sur l'expédition de la Bounty. Ayant choisi de vivre à Tahiti, ils apportent également une connaissance qui n'est pas simplement livresque de la géographie des lieux. Leur traitement des caractères, même s'ils choisissent de présenter Roger Byam, le seul personnage fictif mais néanmoins inspiré d'un personnage réel, comme un héros largement positif et injustement inculpé, est fin et convainquant.

D'un point de vue stylistique, la collaboration entre les deux auteurs est remarquable, le savant équilibre entre les moments d'action, la tension entre les personnages et la description des lieux abordés faisant des Révoltés de la « Bounty » pour longtemps un classique du genre.

Forums: Les Révoltés de la « Bounty »

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les Révoltés de la « Bounty »".