Nouveau petit traité d'intolérance : Les fatwas de Charb de Charb

Nouveau petit traité d'intolérance : Les fatwas de Charb de Charb

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Divers

Critiqué par AmauryWatremez, le 9 janvier 2017 (Evreux, Inscrit le 3 novembre 2011, 47 ans)
La note : 7 étoiles
Visites : 272 

Charb était-il réac ?

Au premier anniversaire de la tuerie de « Charlie Hebdo », on pouvait trouver dans les FNAC et les « bonnes » librairies des stands dédiés à « Charlie » et ses dessinateurs. Le lecteur avait la chance insigne, je dis bien insigne, de redécouvrir les textes et les dessins des types assassinés. Certains éditeurs opportunistes -pardon citoyens- en profitèrent pour rééditer plusieurs opus des morts afin de profiter du bon « buzz ». Cette année par contre les stands étaient moins nombreux et le « petit traité d'intolérance » de Charb était relégué aux étagères devant les caisses, comme un genre de babiole que l'on s'achète en bonus.



L'heure n'est plus à la dérision même citoyenne mon bon monsieur, ma bonne dame, encore moins à l'humour de résistance. L'heure est à la révérence la plus basse, la plus grossière, la plus abjecte envers les icônes frelatées de ce temps. Et l'heure est aux bougies et aux petites fleurettes déposées devant icelles.



Je me suis acheté les deux tomes des « fatwas » de Charb, sans doute par esprit de contradiction, et je l'avoue sans honte j'ai finalement bien ri la plupart du temps. Quand il y va de bon cœur contre telle ou telle absurdité de notre temps c'est souvent très drôle. J'ai bien aimé son texte contre les supporters de foot ou d'autres sports de ballon se justifiant tout le temps de leur virilité, affolés que l'on puisse en doute, celui contre la mode des « verrines » ou des restaurants « ethniques », contre ceux qui déconstruisent la bouffe, ou sa fatwa contre les photos de bébés que l'on est presque tenu de trouver tellement mignonnes.



Par contre, quand il devient politiquement dogmatique, s'obligeant -ça faisait partie du deal en somme, ça en fait toujours partie en 2017- d'être forcément insultants avec les catholiques- comme pour se justifier de ses autres textes cela devient franchement pénible.



Au fil de ma lecture cependant m'est venu une idée horrible -je suppose- pour les thuriféraires de Charb en particulier et de « Charlie Hebdo », devenu trésor national depuis plusieurs mois, en général. En parcourant les « fatwas » de l'ancien rédacteur en chef du journal dit satirique, en constatant une telle détestation de la modernité, de ses ridicules, de sa vacuité, de son grotesque, je me suis dit qu'en fait Charb était un réac s'ignorant ou refusant de se reconnaître comme tel. Il aurait pu faire juste un pas de plus, ouvrir les yeux sur le dogmatisme de son camp supposé, son endogamie. Mais il n'en a pas eu le courage, il est certes loin d'en être le seul.



Se dire de gauche ou du moins progressiste dans les milieux qui pensent, chez les bourgeois pédagogues, cela pose encore un homme, cela permet de garder une image flatteuse et libertaire. Cela ouvre des portes. Et, cerise sur le gâteau, cela permet de baiser des petites bourgeoises en rupture de ban, pauvres petites filles riches souhaitant se donner des frissons en attendant de se caser bourgeoisement. Charb était devenu après les premières menaces sur « Charlie », après les premières tentatives des fanatiques, une icône des « bourgeois pédagogues », leur alibi quant à leur étrange mansuétude face à l'islamisme. « Vous voyez bien que l'on est sans concession avec les fanatiques, voyez, ils ont essayé d'agresser Charb qui est des nôtres ».



Le « Charlie » de Charb n'avait plus rien à voir avec celui de Choron ou de Cavanna qui avouait dans un documentaire sur lui de Denis Robert ne plus trop s'y sentir chez lui. Charb et les autres étaient devenus, ainsi que dans une moindre mesure Riad Sattouf, des humoristes « festivistes » comme les autres, plus vraiment irrévérents, seulement injurieux sans humour envers des cibles faciles. Ils aimaient le tir sur ambulance...

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Nouveau petit traité d'intolérance [Texte imprimé] Charb
    de Charb,
    Librio / Librio (Paris)
    ISBN : 9782290115411 ; EUR 3,00 ; 05/10/2016 ; 105 p. ; Poche
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Les fatwas de Charb

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Nouveau petit traité d'intolérance : Les fatwas de Charb

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Nouveau petit traité d'intolérance : Les fatwas de Charb".